Ça fait l'actu !

Un parthénon de livres interdits pour dénoncer la censure

Brève
La Rédaction , le 10 juillet 2017

La ville de Kassel en Allemagne accueille, dans le cadre du festival Documenta 14, une oeuvre monumentale de l'artiste argentine Marta Minujín : The Parthenon of Books.

Cette réplique architecturale du Parthénon d'Athènes est créée à partir de 100 000 livres interdits à la vente. L'artiste invite les visiteurs à continuer l'ouvre en ajoutant également leur part à cette immense édifice. A l'aide d'étudiants de l'Université de Kassel, Marta a identifié 170 livres interdits dans certains pays mais qui peuvent circuler librement dans d'autres.

En plaçant des ouvrages censurés sur une réplique du Parthénon - structure symbolisant la démocratie - l'artiste tente d'éveiller les consciences sur  le rôle de la politique dans la "tentative d'influence de la pensée". D'ailleurs, cette installation n'a pas été réalisé dans n'importe quel lieu. A ce même endroit, à la Friedrichsplatz, une bibliothèque avait été brulé lors d'un autodafé en 1941 où 350 000 livres ont disparus dans les flammes. Soit disant une « action contre l’esprit non-allemand ». L'écriture a souvent été utilisé comme action de censure dans les différentes périodes de l'histoire.

Oeuvre collaborative visible jusqu'en septembre ! Courez-y !

©ahoisparky

©voework

©Maxie Fischer

Crédit photo couverture par ©Roman März

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Après les vélos en libre service, pourquoi ne pas se mettre à la location d’armes directement dans l’espace public ? C’est maintenant possible aux États-Unis avec une magnifique flotte d’AR-12, fusil d’assaut simples d’utilisation grâce à une gâchette confortable, un recul amoindri et des exemplaires colorés qui conviennent à tous les goûts et à tous les âges. Prêts à essayer ?

_ Brève

Nous aussi nous mettons à jour notre dictionnaire de l'urbain ! Découvrez notre sélection de 5 mots actuels que nous intégrons avec plaisir dans les démarches d'urbanisme pour une ville plus amicale !

_ Brève

On le trouve par définition dans la rue, au détour d’une ruelle ou en évidence sur un mur haut placé. On le trouve aussi sur des poteaux, sur du mobilier urbain et même sur des trains et des métros ! Mais maintenant, nous pouvons même le retrouver dans nos bureaux, grâce à l’entreprise Urban Capsule.

1 Commentaire

  1. Une très belle initiative qui nous rappelle que le chemin vers la liberté d’expression est encore long dans certaines contrées. Soutien au peuple Chinois !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image