Ça fait l'actu !

Un parthénon de livres interdits pour dénoncer la censure

Brève
La Rédaction , le 10 juillet 2017

La ville de Kassel en Allemagne accueille, dans le cadre du festival Documenta 14, une oeuvre monumentale de l'artiste argentine Marta Minujín : The Parthenon of Books.

Cette réplique architecturale du Parthénon d'Athènes est créée à partir de 100 000 livres interdits à la vente. L'artiste invite les visiteurs à continuer l'ouvre en ajoutant également leur part à cette immense édifice. A l'aide d'étudiants de l'Université de Kassel, Marta a identifié 170 livres interdits dans certains pays mais qui peuvent circuler librement dans d'autres.

En plaçant des ouvrages censurés sur une réplique du Parthénon - structure symbolisant la démocratie - l'artiste tente d'éveiller les consciences sur  le rôle de la politique dans la "tentative d'influence de la pensée". D'ailleurs, cette installation n'a pas été réalisé dans n'importe quel lieu. A ce même endroit, à la Friedrichsplatz, une bibliothèque avait été brulé lors d'un autodafé en 1941 où 350 000 livres ont disparus dans les flammes. Soit disant une « action contre l’esprit non-allemand ». L'écriture a souvent été utilisé comme action de censure dans les différentes périodes de l'histoire.

Oeuvre collaborative visible jusqu'en septembre ! Courez-y !

©ahoisparky

©voework

©Maxie Fischer

Crédit photo couverture par ©Roman März

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Çà y est, la décision a enfin été prise ce mercredi 17 Janvier, après plus d’un demi-siècle d’indécision. À l’issue du conseil des ministres orchestré par Edouard Philippe et rythmé par le débat concernant la construction d’un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes (NDDL) près de Nantes, la décision d’abandon du projet est finalement tombée en fin de matinée. L’intervention du Premier Ministre vient donc clôturer un débat qui anime vivement les foules depuis plus de 50 ans, et en particulier depuis 2008, lorsque le projet a été reconnu d’utilité publique.

_ Brève

L’année 1968 est une année charnière en France. En termes politiques, sociaux, culturels, la plus importante révolte du XXè siècle émanant du peuple français aura permis aux citoyens de s’extraire d’une domination de l’autorité, de la religion et d’une morale qui était alors passéiste. 50 ans plus tard, l’Université de Nanterre permet à des street-artistes de réaliser des œuvres et des fresques sur ses murs qui ont été le berceau du mouvement de 68.

_ Brève

Le 15 Décembre 2017, la nouvelle station de métro Pioneer Village ouvrait ses portes en présence de Justin Trudeau, le premier ministre canadien. Pour l’occasion, les Tim et Jan Edler, deux artistes allemands, avaient réalisé une grande œuvre d’art, mais qui n’est semble t-il pas au goût de tout le monde.

1 Commentaire

  1. Une très belle initiative qui nous rappelle que le chemin vers la liberté d’expression est encore long dans certaines contrées. Soutien au peuple Chinois !!!

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image