Ça fait l'actu !
“L’eau, source d’architecture. Partie I” par Julie Gimbal
Louis Kahn, Salk Institute, San Diego, 1965     « Liquide incolore, inodore et sans saveur à l'état pur, formé par combinaison d'hydrogène et d'oxygène » précise le dictionnaire du Centre National des Ressources Textuelles et lexicales (CNRS). Si toute définition de l’eau en fait une substance pour ainsi dire sans qualité, elle acquiert une singulière densité au…
“Quelle vision du monde propose l’architecture aujourd’hui ?” par Julie Gimbal
      Qu’attend-on de l’architecture ? Un toit, une fenêtre, une couleur, une fonction, une durabilité, une vérité constructive ainsi que l’imaginaient, chacun à leur façon, l’ingénieur Pier Luigi Nervi ou l’architecte Louis Kahn ?   Dans une récente interview donnée sur France Culture, le philosophe Régis Debray évoque le désert spirituel qui identifie notre société,…
“New York et le phénomène des tours-aiguilles” par Julie Gimbal
  La technologie du gratte-ciel est un champ d’investigation stimulant du double point de vue de l’ingénierie et de la promotion immobilière. Les derniers progrès en la matière ont permis la mise au jour d’un nouveau type de tours-aiguilles (« skinny skyscrapers ») particulièrement adaptées aux villes denses. New York est ainsi le nouveau terrain de jeu…
“Le gratte-ciel européen ou la poétique des contrastes” par Julie Gimbal
    Les deux premiers volets de cette étude consacrée au gratte-ciel européen ont permis de mettre en lumière ce qui autorise et limite, des points de vue culturel et symbolique puis réglementaire, la construction de grande hauteur en Europe occidentale (1 et 2).   Il en ressort une forme d’exorcisation de la tour en…
Le gratte-ciel européen entre apprivoisement et affranchissement
Puerta de Europa, Philip Johnson, Madrid, 1996       Le mois dernier, la première partie de cet « essai » thématique consacré au gratte-ciel européen (ici) illustrait la façon dont la tour insère la ville, ses acteurs et ses composantes dans un réseau d’interrogations : rupture de l’équilibre urbain, privatisation de la monumentalité, prérogative esthétique etc.  …
“Small Plan Syndrome : Le gratte-ciel européen en questions” par Julie Gimbal
  L’histoire du gratte-ciel est jalonnée de paradoxes : témoignage brutal de l’exploitation économique d’un lieu, il a pourtant été rapidement érigé au rang de monument. Cible du Mouvement Moderne (la forme suit la fonction) avant d'être le support d'une nostalgie postmoderne tournée vers le passé (années 1980), il exprimait l'économie américaine avant de participer dès les années 1990 à la transmutation des villes…
“L’imposture de la ville verte ?”
par Julie Gimbal
Vincent Callebaut Architectes, 2015     L’affaire commence par une statistique implacable : en 2050, 70% des êtres humains vivront dans les villes. Si l’inflation de la démographie urbaine a pu, par le passé, générer une imagerie où prédominaient les constructions denses et verticales auréolées d’engins volants (Albert Robida, Le Vingtième Siècle, 1892), la tendance est…

Commentaires récents par Gimbal Julie

Pas de commentaires par Gimbal Julie encore.