Ça fait l'actu !

Clinton vs Trump- quelle architecture pour quel candidat ?

Brève
La Rédaction , le 08 novembre 2016
A l’approche des élections américaines, le journal italien Il Giornale dell Architettura a sorti une étude comparative Lire la suite
A l’approche des élections américaines, le journal italien Il Giornale dell Architettura a sorti une étude comparative sur les parcours résidentiels d’Hillary Clinton et de Donald Trump. Des choix immobiliers pour le moins divergents, mais surement très évocateurs!  

Les maisons pavillonnaires d'Hillary Clinton

   
3056553396
    Commençons par la description des choix résidentiels de la candidate démocrate et de son mari Bill. Le couple a d’abord fait l’acquisition d’une maison pavillonnaire en brique simple dans l’Arkansas. Quelques années plus tard, les Clinton investissent dans le projet de développement immobilier Whitewater Development Corporation, une entreprise commerciale qui a fait faillite au tournant des années 1970 et 1980. Quand le scandale de corruption fait surface en 1992, Bill et Hillary sont stoppés dans leurs projets immobiliers.    
1857107615
    Après avoir vécu à la Maison Blanche pendant huit ans, les Clinton se sont ensuite retirés dans la périphérie newyorkaise. C’est dans une ancienne maison de style colonial de Chappaqua qu’ils se sont installés.      

Les chantiers ambitieux de Donald Trump

  Construction, développement et jeu de la spéculation sont les mots d’ordre du candidat républicain. Les détails de la qualité architecturale lui importent peu. Il n’a d’ailleurs pas hésité à faire détruire la face art-déco de l'enseigne Stewart’s réalisé par Bonwit Teller. Sur la 5ème avenue de New York, l’homme politique n’a pas hésité à détruire l’ancien magasin haut de gamme pour y construire la Tour Donald Trump.    
Sans titre - 1
    Pourtant, avec le candidat républicain, un nouveau mouvement architectural est né : le trumpisme. Le mouvement trumpisme est défini par la réflexion lumineuse ostentatoire sous toutes ses formes : pièces recouvertes de feuilles d’or jusqu’au moindre recoin, miroirs et surfaces chromées. Le journal parle d’une overdose des signes extérieurs de démonstration de sa fortune.    
Donald-Trump-Manhattan-Penthouse-2
    Si le trumpisme se définit par une démonstration hyperbolique de richesse, les architectes qui ont pu travailler avec lui précise qu’il s’accompagne de défauts de paiement. Non pas parce que le travail est mal fait, ou que les délais ne sont pas respectés, mais parce qu’il estime avoir déjà trop dépensé dans l’acquisition de la propriété.   Les démarches immobilières des deux candidats sont clairement opposées. Entre scandales de corruption et défaut de paiement, qui remportera la présidentielle ?      

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Après avoir déjà imposé un péage urbain en 2003, la capitale britannique a initié ce lundi 23 Octobre une nouvelle taxe destinée aux utilisateurs de véhicules dont les émissions seraient trop élevées. En particulier, les véhicules construits avant 2006 sont concernés, ainsi que ceux roulant au diesel. Cette mesure déjà évoquée en début d’année par le premier ministre Sadiq Khan s’insère dans un cadre de protection de la santé des utilisateurs du centre-ville londonien.

_ Brève

Comment développer le vélo en ville quand les espaces qui leur sont dédiés sont envahis par les voitures ? Aux Etats-Unis, une association investi les lieux pour dénoncer le manque d'action des pouvoirs publics.

_ Brève

Préoccupations environnementales, mieux-être en ville, partage de l'espace, entretien physique... Plusieurs raisons poussent de plus en plus de français à abandonner leur voiture pour un joli deux roues ! Pour promouvoir ces comportements, à Grenoble, c'est un réseau cyclable entier qui va être pensé à l'échelle de l'agglomération !

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image