Ça fait l'actu !

Le street-art de C215 en hommage aux victimes des attentats de janvier 2015,

 
Brève
La Rédaction , le 06 janvier 2017
  Alors que nous allons bientôt commémorer le deuxième malheureux anniversaire des attentats de janvier 2015, le Lire la suite
  Alors que nous allons bientôt commémorer le deuxième malheureux anniversaire des attentats de janvier 2015, le street-artiste C215 a tenu a rendre un hommage tout personnel à deux des victimes de ces attentats, Clarissa Jean-Philippe, Tignous, ainsi que l’employé de l’HyperCacher qui a sauvé plusieurs otages lors de l'attaque du 9 janvier.   Plus connu sous le nom de C215, Christian Guemy vient en effet de dévoiler trois oeuvres qu’il a dernièrement réalisées afin de rendre hommage à sa manière aux victimes des attentes de janvier 2015.   Ainsi au 91 avenue Brossolette à Montrouge, C215 a réalisé une fresque représentant le visage de la jeune policière Clarissa Jean-Philippe. c’est à cet endroit que la jeune femme a été abattue le 8 janvier 2015 par l’un des terroristes.     Puis, comme l’indique Le Parisien, l’artiste, en compagnie de Patrick Pelloux, urgentiste qui travaillait également au journal Charlie Hebdo, a réalisé une fresque représentant Tignous. C’est à Montreuil « sa ville » comme l’écrit l’artiste sur son compte Instagram, que C215 a choisi d’y produire cette oeuvre.  

Portrait de Tignous à Montreuil, sa ville #c215 #tignous #quentinhoudas #jesuischarlie

Une photo publiée par C215 (@christianguemy) le

  Et enfin, comme un espoir, le street-artiste a également rendu hommage aux vitimes de l’attentat de l’hyper Cacher, en représentant, cette fois-ci non pas l’une des victimes, mais celle de Lassana Bathilly qui était employé au sein du magasin. Face à l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, cette fresque est donc aujourd’hui visible.  
     

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Mardi dernier, Emmanuel Macron annonçait son orientation quinquennale pour la nouvelle politique de la ville. Un levier stratégique majeur dans le développement territorial de notre pays. Cette année, la politique de la ville fête ses 40 ans. Mise en place en 1977, cette politique avait pour ambition d’intégrer les banlieues françaises au tissu métropolitain. Depuis, chaque président impulse sa propre politique de la ville. Quelle est donc celle de notre nouveau président ?

_ Débat

Mise en place dans les années 1970, la « politique de la ville », longtemps érigée en solution aux problèmes des banlieues, n'a pas permis de les enrayer.

Politicien et politique de la ville : A chacun son style !

_ Brève

Nombreuses sont les villes qui exploitent un nouveau potentiel foncier : les friches urbaines. Strasbourg fait dans l’originalité en exploitant un bunker afin d’y développer l’agriculture bio en plein cœur de ville.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image