La ville de demain,
vue par Nathalie Arthaud

Débat
La Rédaction, le 18 avril 2017
Nathalie Arthaud est porte-parole du parti d'extrême gauche Lutte Ouvrière.Entre 2008 et 2014, elle est conseillère municipale de Vaulx-en-Velin. Candidate de Lutte Ouvrière à l’élection présidentielle de 2012, elle obtient 0,56% des voix et se représente en 2017.

“Pour que les capitalistes acceptent de se préoccuper de l’écologie, il faut que cela leur rapporte”

  OBJECTIF
Organiser la transition vers les énergies renouvelables en détruisant “la mainmise [des grands groupes capitalistes] sur l’économie.

   
MOYENS
  • Nathalie Arthaud dénonce l’écologie dans la stratégie publicitaire de tous les groupes capitalistes.
  • Bien que la candidate ait un regard plutôt bienveillant sur le nucléaire, elle critique vivement son usage par les économies capitalistes. Selon elle, "le principal danger du nucléaire ne réside pas dans la technique elle-même mais, comme Fukushima l’a montré, dans l’irresponsabilité des entreprises qui la mettent en œuvre"
  • Nathalie Arthaud se déclare être contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.
  • Selon elle, les “100 milliards de dollars par an estimés nécessaires par l'accord de Paris pour financer la transition énergétique, s'ils ne restent pas un vœu pieux, seront avant tout un nouveau moyen pour ces groupes industriels de tirer de nouvelles subventions de l'État.”
  • Nathalie Arthaud souhaite supprimer le secret industriel pour garantir la sécurité des lanceurs d'alerte au cas où une entreprise menace l'environnement.
   

“Les gouvernements qui se sont succédés, de droite comme de gauche, ont laissé tomber les transports en commun”

  OBJECTIF
Offrir une meilleure qualité des transports et plus précisément des transports en commun tout en baissant les prix  

MOYENS
  • Pour parvenir à cet objectif, Nathalie Arthaud souhaite nationaliser les autoroutes et les grandes entreprises privées de transports.
  • Cela aura pour conséquence selon elle de pouvoir embaucher plus de personnel et de favoriser une meilleure maintenance des transports en commun en particulier celle des trains.
   

“Je préconise l’interdiction des expulsions locatives et la réquisition des logements vides”

   
OBJECTIF
Faire respecter le droit fondamental au logement pour en garantir l’accès à tous.    

MOYENS
  • Pour Nathalie Arthaud, il faudrait construire "au moins 500 000 logements neufs par an".
  • Pour cela, l’Etat doit selon elle, embaucher directement tous les professionnels nécessaires à la construction de logement sociaux au lieu de “faire payer les communes et les organismes HLM”.
  • Nathalie Arthaud souhaite également interdire les expulsions locatives.
  • L’encadrement des loyers est, selon elle, nécessaire dans le parc immobilier privé.
  • Quant aux logements vacants, ils seront tous réquisitionnés.
  • Enfin, elle regrette également que la SRU (loi de Solidarité et Renouvellement Urbain) ne soit pas respectée ainsi que “l’amende dérisoire imposée aux communes riches qui refusent de construire des logements sociaux.”
   

“Il est inadmissible que, dans un pays riche comme la France, un des droits les plus élémentaires de la population ne soit pas respecté”


OBJECTIF
Faire participer directement la population à toutes les tâches administratives de la police  

MOYENS
  • Elle souhaite redonner le pouvoir aux travailleurs car, selon elle, "le véritable pouvoir n’est pas entre les mains des députés, des sénateurs ou même du président de la République", mais "dans les conseils d’administration des grandes entreprises capitalistes et des banques".
  • De ce fait, elle veut permettre à "la population de participer directement à toutes les tâches administratives et de police". Mais cela ne passe certainement pas par "la généralisation des référendums", assure-t-elle. Selon la candidate, qui cite l'exemple du Brexit, ce type de scrutin risque de "libérer toutes les vannes de la démagogie".
  • Nathalie Arthaud souhaite enfin “rendre la culture accessible à tous, une culture de qualité pour les classes populaires qui n’y ont pas forcément accès en temps normal”.
 

“Augmenter les moyens alloués à l’hébergement d’urgence, à la protection et à la prise en charge des victimes de violences”

OBJECTIF
Mettre fin à la propriété privée des moyens de production, des usines, des banques, des transports et des grandes chaînes de distribution.

  MOYENS
  • Elle est favorable à la dépénalisation du cannabis". Elle estime que sa prohibition est "bien sûr un échec total" mais s'interroge sur le progrès que constituerait sa légalisation. Cette prévention consiste à "changer radicalement le cadre social dans lequel nous vivons".
    • Elle veut “mettre fin à la propriété privée des moyens de production, des usines, des banques, des transports et des grandes chaînes de distribution". En bref, nationaliser.
    • Elle ne se prononce pas "pour l’interdiction des religions", mais milite "contre leur influence". Elle défend donc une laïcité stricte qui "imposerait d'arrêter toute forme de subvention à l'enseignement religieux". Selon elle, la religion doit rester dans la sphère privée ⇒ “contre le port du voile, pas pour des raisons de laïcité", mais parce que ⇒ "le symbole de l'oppression de la femme". Opposée à l'interdiction du voile à l'université.
    • Dans sa "lutte contre l'oppression des femmes" , elle s’oppose à la prostitution qui est selon elle le fruit "de sociétés d'exploitations où tout peut devenir une marchandise". Elle considère que la sortie du capitalisme mettrait fin, de fait, à la prostitution.

     

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE