Ça fait l'actu !

Pollution : après la condamnation, on a trouvé quelques bonnes idées pour le gouvernement !

Brève
La Rédaction , le 13 juillet 2017
Hier, mercredi 12 juillet, le Conseil d’Etat a blâmé le gouvernement pour n’avoir proposé aucune “vraie mesure” visant à réduire les émissions de CO2. Du coup, comme on est sympa, on a fait quelques recherches et activé notre scann des villes du monde entier pour trouver quelques bonnes pratiques, histoire de leur donner deux trois idées ! Oui, on est comme ça nous, on aime bien les cadeaux et encore plus lorsque c’est pour la bonne cause !
1. Mesures sur un grand polluant : l’automobile La première des choses auxquelles on pense forcément lorsqu’on parle de pollution aux particules fines, c’est la voiture. Alors, l’une des solutions serait donc de stopper l’utilisation de voitures trop polluantes qui consomment de manière importante. Et pour cela, il existe de nombreuses initiatives à saluer dans certaines villes, qui permettent notamment à certains ménages de se débarrasser de leur vieux tacot sans forcément perdre trop d’argent. Par ailleurs, il serait sans doute nécessaire de faire preuve de pédagogie auprès des automobilistes. les grandes campagnes de communication ça marche ! Alors une bonne idée serait de diffuser les messages suivants : Dépasser les limitations de vitesse c’est dangereux, certes mais en plus ça pollue ! Et couper le contact lors d’arrêts relativement longs, c’est utile pour la planète ! Ensuite, à nous d’en faire les efforts, c’est pour la bonne cause !

2. La fameuse circulation alternée

Cette année, nous avons assisté et subi, il faut bien le dire, à l’organisation de nombreuses journées de circulation alternée. Ce fut le cas à Paris, mais aussi dans certaines villes de province. Le concept ? Un certain jour, les voitures possédant des plaques d’immatriculation se terminant par un chiffre paire peuvent circuler et autre jour, ce sont uniquement les plaques impaires qui peuvent emprunter la chaussée !   Effet de mode ou véritable solution ? >On en avait parlé par ici ! En tout cas la pratique devrait continuer à se mettre en place et c’est pas plus mal.

3. Toujours pour la voiture, un carburant innovant et plein d’espoir

Il s’agit du biocarburant, produit à partir de matières organiques et surtout pas fossiles ! Ainsi, le carburant en question se substitue à la combustion fossile. Seule différence et pas des moindres, la pollution en est fortement restreinte. Pour l’instant, les brésiliens en sont champions, plus pour longtemps ? On l’espère !

4. Investissons pour de nouveaux dispositifs de production d’énergie !

L’avenir d’un air de meilleur qualité repose en grande partie sur la production de nouvelles énergies, renouvelables celles-ci. Bien que la plupart des pays développés s’y soit déjà intéressé, le but à terme est de ne quasi plus compter sur les énergies fossiles telles que le classique charbon. A partir de là, à la place des centrales polluantes, on a quelques idées !

Des arbres à éoliennes

Créée en 2011, New Wind R&D s’était spécialisée dans la récupération des énergies cinétiques disponibles (air ou eau) en vue de les transformer en électricité propre et renouvelable. Ils avaient mis au point les Aeroleaf ® qui sont des mini-turbines en forme de feuilles avec générateur intégré, en mesure d'exploiter tous les flux d'air en milieu urbain ou rural, à l’intérieur des bâtiments comme à l'extérieur. Plusieurs prototypes d’Arbres à vent® avaient d’ailleurs vu le jour, malheureusement la startup n’existe plus aujourd’hui. Un petit coup de main aux startups qui développent ce genre de dispositifs serait donc sans doute nécessaire !  

Les routes à énergie cinétique et routes solaires

Pour produire de l’énergie, il y a aussi les fameuses routes solaires ! On en avait parlé ici, et aussi ici. A Londres, tout récemment, la municipalité a créé une rue productrice d’énergie, grâce au passage des piétons. Le développement à grandes échelles de telles initiatives serait sans doute une bonne idée ! Utiliser l’orage pour en faire de l’électricité Enfin, certains ont même imaginé d’utiliser l’énergie des orages pour alimenter la production d’électricité urbaine. Un peu comme dans retour vers le futur, vous vous souvenez ! Encore faut-il donner plus de moyens à la recherche pour permettre ce genre d'initiatives d’être appliquées.

5. Des villes-forêt pour lutter contre la pollution

Parmi les différents projets que les autorités chinoises mettent en place pour lutter contre la pollution, il y en a un tout particulier qui se développe à l'échelle d'une ville toute entière : Liuzhou Forest City. Située dans la région autonome Zhuang du Guangx, non loin de Hong-Kong, Liuzhou sera bientôt une ville unique au monde. Et la raison est simple, elle sera entièrement recouverte d'arbres ! Chaque bâtiment sera lui même composé de plantes et d'arbres au sein même de sa structure. Grâce à cette immense quantité d'arbre, la ville ambitionne de purifier son atmosphère grâce à l'absorption du dioxyde de carbone et la diffusion d'oxygène, qui sera rendue possible par la présence des arbres.

6. Des aspirateurs géants de particules fines

Une version industrielle du plus grand aspirateur de particules fines au monde pourrait être bientôt la réponse au problème de pollution de Pékin.
  EN 2014, un artiste néerlandais avait conclu un accord avec les autorités chinoises pour tester son prototype dans un parc de Pékin. On ne sait pas trop où en est le projet, mais c’est peut-être le moment de s’en procurer un !  “Smog”, ce sont des bobines de cuivre enterrées dans le sol et qui produisent un champ électromagnétique capable de capter les particules fines de pollution. Quelqu’un souhaite en savoir plus sur ce projet ? C’est par ici !

7. Des grattes-ciel qui absorbent la pollution

Eh oui, c’est l’occasion ici de revenir sur ces villes qui investissent sur la construction d'infrastructures (gratte-ciels, immeubles…). Celles-ci purifieraient l’air grâce à des fenêtres en céramique lesquelles aspireraient le CO2 et le transformeraient en Dioxygène, ou filtreraient les particules. On l’avait vu à Chicago par exemple. Nous en tout cas, on y croit ! En 2014, deux architectes y ont imaginé un bâtiment tellement durable qui nettoierait l’air autour de lui: leur projet comprend deux tours jumelles reliées par une passerelle, et dont les sommets filtreraient les polluants atmosphériques et le CO2. Le processus impliquerait l’absorption du CO2 proche, qui alimenterait ensuite des algues cultivées sur le sommet des tours. Ces algues seraient ensuite transformées en biocarburant mis à disposition pour les voitures écologiques des occupants des tours. Quelqu’un souhaite en savoir plus ? C’est par ici !

8. La promotion des circulations douces en ville

On avait abordé le sujet de ces villes qui favorisent le vélo ou la trottinette comme moyen de transport, pas vrai ? Super idée pour limiter la pollution du bon vieux Diesel plein de CO2. Nous avons récemment sorti une analyse sur la promotion du vélo dans les villes françaises. Cela pourra sans doute nous faire réfléchir aux efforts à accomplir encore !

9. Et le meilleur pour la fin !

De toute façon, ça aussi on vous l’avait raconté… La Chine a annoncé considérer très sérieusement construire des cités dans les nuages (Ah...), ce qui nous éloignerait donc de la pollution. On vous laisse libres d’y croire ou pas ! pollution

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

La réalisation devrait voir le jour d'ici 2019. Pour inciter à la cohabitation entre la ville et la nature l'architecte italien Stefano Boeri a voulu marquer les esprits avec la réalisation d'une forêt verticale de 90m de hauteur, composée de plus de 10.000 plantes.

_ Brève

Dans le cadre du projet Gateway (Greenwich Automated Transport Environment), qui consiste à promouvoir les transports autonomes écologiques, Woolwich, située sur la berge sud de la Tamise, a mise en place un petit camion dans le cadre du premier essai britannique de livraisons d'épiceries autonomes. 

_ Brève

Le vélo est devenu en quelques années le symbole d'un basculement de l'idéal sociétal. Moins de pollution, plus d'écologie, moins de voitures, plus de transports propres...

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image