4661M2, quand le street art redonne vie aux cellules d’une prison

Arts urbains

La Rédaction , le 23 octobre 2015

4661M2, quand le street art redonne vie aux cellules d’une prison


Imaginé par les artistes suisses Malik et Claude Luethi, le projet 4661 m2 tapisse de couleurs vives et de métaphores les murs gris et moroses de la maison d'arrêt de Lenzburg en Suisse.

Imaginé par les artistes suisses Malik et Claude Luethi, le projet 4661 m2 tapisse de couleurs vives et de métaphores les murs gris et moroses de la maison d'arrêt de Lenzburg en Suisse. La prison sort ainsi d'un climat de torpeur pour prendre des allures plus vivables. Cette initiative n'est pas sans rappeler les concerts de rap en prison!   Au total, 16 artistes de renoms ont participé à l'aventure dont NEVERCREW, Note, Onur, Chromeo, Shark, Ata Bozaci et Robert Proch. L'expérience fera sans nul doute des émules dans l’univers des condamnés et devrait ouvrir la voie à d'autres initiatives visant à apporter le rêve dans cet univers où "liberté" n'est qu'un mot.   Si vous aimez, le livre "4661m2, art in prison" vient de sortir dans les bacs !   4661m2-Street-Art-in-prison-7   4661m2-Street-Art-in-prison-18   4661m2-Street-Art-in-prison-12  4661m2-Street-Art-in-prison-3   4661m2-Street-Art-in-prison-6   4661m2-Street-Art-in-prison-9   4661m2-Street-Art-in-prison-17   4661m2-Street-Art-in-prison-16      
Arts urbains

« ... Comme de longs échos qui de loin se confondent ... Les parfums, les couleurs et les sons se répondent. »

Arts urbains

Nous vous avions déjà présenté les plus grandes statues politiques dans le monde, après l'inauguration de la statue géante de Nelson Mandela, peu de temps après sa mort.

Arts urbains

L'art a longtemps été utilisé pour revitaliser et tirer le meilleur parti de bâtiments désaffectés. De nombreux artistes de renom se sont déjà engagés dans cette voie, à l’instar de J.R ou de Banksy.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image