Ça fait l'actu !

LA CARTE DES URBANITÉS

Arts urbains

La Rédaction, le 30 août 2017

A Mexico, une vague de pots de peinture pour revendiquer un droit à l’espace public !


C'est un peu comme l'effet papillon. Un élément insignifiant bouge et contribue à tout changer. A Mexico, les collectifs Factor Eficiencia et 5468796 Architecture ont changé l'espace public par la simple utilisation de pots de peintures.

Changer l'espace public et stimuler la créativité de son public, voilà l'objectif que les collectifs Factor Eficiencia et 5468796 Architecture poursuivaient à travers leur projet "One Bucket at a Time". Dans le cadre du festival d'architecture de Mexico, réparti sur quatre jours, ils ont installé des pots de peintures dans l'espace public. L'ensemble forme une onde, avec laquelle les passants peuvent interagir.

Une installation qui détourne également une pratique revendicative. Dans cette ville de plus de 20 millions d'habitants, les piétons se battent actuellement contre les voitures. Pour dénoncer leur présence trop importante, ils utilisent des pots de peinture. L'installation éphémère fait donc également écho à ce combat.

«En utilisant des seaux - un symbole de l'escroquerie de l'espace public -, nous soulignons et remettons en question cette condition omniprésente et autorisons également les gens de la Cité du Mexique à réclamer la propriété de leur espace public, un seau à la fois, même si ce n'est que pour quelques-uns Jours " explique les designers du projet.





















Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image