Ça fait l'actu !

Nafir, la “voix assourdissante” des murs iraniens

Arts urbains

La Rédaction , le 19 mai 2017

Nafir, la “voix assourdissante” des murs iraniens


Le 19 mai prochain auront lieu les élections présidentielles en Iran. Pour sensibiliser les iraniens aux enjeux politiques que nous sommes en train de traverser à l'échelle internationale, Nafir graffe l'actualité sur les murs. 

En persant, Nafir veut dire "la voix assourdissante", une signification qui pouvait laisser présager ses actions. Depuis 2008, il graffe sur les murs de Téhéran les actualités internationales. Par ses œuvres, maniant poésie et engagement politique, il réagit avant tout à l’actualité. Un engagement qui ne se cantonne pas à l'Iran, le graffeur s'est également exprimé en Afghanistan, en Malaisie, en Inde, en Italie ou en Allemagne.

Nous vous proposons un aperçu de son travail. Pour en savoir plus, rendez-vous sur sa page Facebook ou sur son site !



















Arts urbains

Jonathan Higbee est un photographe urbain qui sait être patient. Et de la patience, il lui en faut pour réussir à capturer pile au bon moment des clichés insolites de la vie quotidienne. Découvrez en images quelques une de ces photographies cocasses qui mettent en scène les citadins dans leur environnement urbain.

Espaces publics

Vendredi est inaugurée la XXIIIe édition des Jeux olympiques d'hiver à Pyeongchang en Corée du Sud. Ski, Patins, Bobsleigh... A la rédaction, on a trouvé qu'il manquait de sports urbains, de disciplines qui sont nées dans la rue. Mais au fait, quelles sont-elles ?

Arts urbains

Cette série de photos pourrait s'apparenter à l'histoire d'Arthur et les Minimoys, imaginé par Luc Besson et Céline Garcia !

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image