Nafir, la “voix assourdissante” des murs iraniens

Arts urbains

La Rédaction , le 19 mai 2017

Nafir, la “voix assourdissante” des murs iraniens


Le 19 mai prochain auront lieu les élections présidentielles en Iran. Pour sensibiliser les iraniens aux enjeux politiques que nous sommes en train de traverser à l'échelle internationale, Nafir graffe l'actualité sur les murs. 

En persant, Nafir veut dire "la voix assourdissante", une signification qui pouvait laisser présager ses actions. Depuis 2008, il graffe sur les murs de Téhéran les actualités internationales. Par ses œuvres, maniant poésie et engagement politique, il réagit avant tout à l’actualité. Un engagement qui ne se cantonne pas à l'Iran, le graffeur s'est également exprimé en Afghanistan, en Malaisie, en Inde, en Italie ou en Allemagne.

Nous vous proposons un aperçu de son travail. Pour en savoir plus, rendez-vous sur sa page Facebook ou sur son site !



















Arts urbains

« ... Comme de longs échos qui de loin se confondent ... Les parfums, les couleurs et les sons se répondent. »

Arts urbains

Nous vous avions déjà présenté les plus grandes statues politiques dans le monde, après l'inauguration de la statue géante de Nelson Mandela, peu de temps après sa mort.

Espaces publics

Nous vous avons déjà parlé à de nombreuses des œuvres gigantesques de JR. Et bien voici une Lire la suite

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image