Ça fait l'actu !

Recycler les bouteilles en plastiques pour en faire des oeuvres d’art !

Arts urbains

La Rédaction , le 23 janvier 2017

Recycler les bouteilles en plastiques pour en faire des oeuvres d’art !


Benjamin Von Wong fait partie des photographes qui usent de leur créativité pour souligner des enjeux plus profonds.

Benjamin Von Wong fait partie des photographes qui usent de leur créativité pour souligner des enjeux plus profonds. Son dernier projet, Mermaids Hate Plastic, les Sirènes détestent le plastique, a été réalisé dans le but de dénoncer l’impact de la pollution plastique. Il a donc cherché un moyen de rendre le sujet attrayant. Pour cela, il a mis en scène une sirène dans une mer synthétique de bouteilles en plastique. L’artiste a calculé que si un être humain utilise 167 bouteilles en plastique par an, il ne faut que 60 personnes pour atteindre les 10 000 bouteilles par an. Un chiffre qui fait réfléchir! D’autant plus que le plastique ne se contente pas uniquement de polluer l’eau des océans, mais il crée une toxine qui contribue à la pollution de toutes les sources d’eau ! Pour sensibiliser à ce chiffre conséquent, Benjamin Von Wong a donc placé 10 000 dans chacun de ses clichés. Par cette nouvelle série, Benjamin Von Wong crée une représentation visuelle de l’impact que la production de plastique peut avoir sur l'environnement. Un projet à valoriser d'autant plus qu'il a été réalisé en collaboration avec d'autres artistes et des bénévoles ! Découvrez en photo et en vidéo, les étapes de réalisation du projet et le résultat final ! Pour suivre Benjamin Von Wrong, rendez-vous sur son site ou sa page Facebook !
&n
Arts urbains

A mesure que le temps passe, la vitesse des trains augmente considérablement. Au fil des époques, peintres et photographes ont capturé ces instants durant lesquels le paysage urbainà proximité des machines de fer est perçu de différentes manières. La rédaction a sélectionné quelques images...

Arts urbains

De son drone ou de son appareil photo, Mike Meyers saisit la ville dans sa grandeur. Des photographies qui donnent le vertige par leur sens du détail. Le contraste des couleurs et leur éclat produisent des clichés à la croisée des temps. La capture du milieu urbain en pleine vitesse donne pourtant une impression de plénitude. Ces images happent le regard en offrant une vision de beauté de la ville.

Arts urbains

A l’aide de son Noblex 6x12, Evan Patrick Maloney capture une nouvelle forme de spatialité et de temporalité intimement liées. Après deux projets plus personnels, son intérêt se porte sur des espaces inconnus porteurs de sa nouvelle identité. La banlieue apparaît ainsi comme un paysage et une ligne descriptive de ses habitants. Ses compositions saisissent un milieu urbain banal aux dégradés annonciateurs d’individualité.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image