Ça fait l'actu !

Voyagez autrement avec le guide de la Côte d’Azur insolite et secrète

Brève
La Rédaction , le 19 mai 2017
La collection « Les guides écrits par les habitants » aux Éditions Jonglez propose un regard atypique sur les villes et les territoires. Destinés autant aux touristes étrangers qu’aux habitants depuis toujours d’une ville qu’ils souhaitent mieux connaître, ces petites bibles d’un genre nouveau nous donnent l’occasion de (re) découvrir les lieux dont nous croyions maîtriser tous les recoins.
Ahhh! La côte d’Azur !! Ses yachts, ses plages privées, ses stars, ses hôtels de luxe…difficile de séparer cette région des clichés qu’on en a, et pourtant, la côte d’Azur n’est pas que ça et recèle d’une multitude de lieux insolites et inattendus. Alors, que vous cherchiez une réplique de la chapelle Sixtine au 1/34, des balcons phalliques à Varages, un énigmatique palindrome sur un clocher d’église, que vous vouliez vous recueillir sur la fausse tombe de St Éxupéry, que vous vouliez louer la magnifique villa Simone Berriau avec sa vue imprenable, que l’envie vous prenne de faire un pique-nique sur l’île d’Or, copie conforme de l’île Noire de Tintin, ou que vous tentiez d’ouvrir la trappe de l’église paroissiale du Planet au risque de tomber dans un torrent ; la côte d’Azur vous surprendra là où vous vous y attendez le moins.

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Depuis Octobre 2015, alors appelée Maison de l’Architecture et de la Ville, commence à porter des réflexions autour d’un projet architectural un peu particulier. Créer de véritables immeubles pour abeilles au cœur de la ville, dans le parc Matisse situé dans le quartier d’Euralille.

_ Débat

Le service militaire est-il en train de revenir dans les objectifs du gouvernement ? Une reconduite du « service » tel qu’il était mis au point jusqu’en 1997 ne verra certainement pas le jour. C’est en revanche un dispositif entièrement rénové, semble t-il plus adapté aux enjeux actuels de société, qui devrait apparaître rapidement en France. Par ailleurs, il serait a priori obligatoire. Une bonne chose pour la France ? Et si nos villes étaient également le support d’un service obligatoire pour le bien commun de la cité ? Ou s’il fallait plutôt favoriser les engagements volontaires des citadins ? Bien entendu, il paraît légitime qu’un grand nombre de personnes puissent être davantage favorables à la démocratie, au dialogue de tous pour la construction de la ville. Mais cela est-il justifié, et à quel degré ?

_ Brève

Dans un quartier dit « sensible » de Nice, 25 locataires se sont retrouvés pour former un collectif qui lutte contre les incivilités de leurs voisins.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image