Ça fait l'actu !

À VOIR SUR ARTE : Habiter le monde !

Jusqu'au



13

avril
Ciné télé
La Rédaction , le 06 février 2019
Le philosophe Philippe Simay part à la découverte des habitats les plus singuliers du monde. De la Bolivie au Népal, autant d'habitats différents.
Le philosophe Philippe Simay part à la découverte des habitats les plus singuliers de la planète. De la Bolivie au Népal, autant d'habitats radicalement différents qui pourtant posent les mêmes questions: comment aujourd'’hui l’'homme parvient-il à s’approprier un espace pour y vivre en sécurité, en société et surtout en harmonie avec l’environnement?



Bolivie - Les Chipayas, peuple de l'eau


Réalisation : David Perrier

Les Indiens chipayas vivent en autarcie dans l'immensité de l’Altiplano, les hautes plaines boliviennes. À la suite de conflits avec leurs voisins, ils se sont réfugiés sur cette terre brûlée par le sel et y ont développé un mode de vie unique. Leur habitat est étalé sur des kilomètres, entre le village et leurs "putukus", de petites huttes de terre résistantes aux bourrasques.

Pour se nourrir, ils pratiquent le "lameo", une technique ancestrale qui permet de détourner l'eau des pluies afin de fertiliser les sols. Philippe est accueilli par Elias, qui lui explique que pour les siens l'habitat ne se limite pas à quatre murs : il est incarné par la force de l’environnement qui les entoure.



Rio de Janeiro - L'autre visage des favelas


Réalisation : David Perrier

Rio compte près de sept cents favelas, longtemps associées à la violence et au trafic de drogue. Mais aujourd'hui, ces bidonvilles connaissent un renouveau : de plus en plus de personnes s'y intéressent, tandis que les habitants multiplient les initiatives pour en améliorer le quotidien et l’image. Philippe Simay, philosophe voyageur, part à leur découverte.

Gisele et Mauricio guident Philippe entre leurs ruelles étroites. Ici, l'habitat en perpétuel mouvement n'obéit à aucune règle et exprime la créativité de ceux qui s’y sont installés. Dépassant les logements temporaires, ces lieux de vie communautaires ont inventé une culture métissée.



Chili - L'île de Chiloé, le savoir-faire du bois


Réalisation : Matthieu Maillet

L’archipel de Chiloé, au sud du Chili, est composé de 44 îles où vivent 150 000 personnes. Les habitants ont su profiter des grandes forêts primaires de l’archipel pour développer un savoir-faire technique exceptionnel autour du bois. Le philosophe Philippe Simay découvre la culture chilote. Ici, les habitants vivent à travers un système solidaire et collectif : la "minga".

Philippe Simay est invité à participer à une cérémonie de cette pratique traditionnelle. Au fil du rituel, il découvre que sur l’archipel l’habitat est un symbole d’union et de générosité qui relie toute la communauté.



Birmanie - Les fils du lac Inle


Réalisation : Olivier Lassu

Le lac Inle est le deuxième plus grand lac de la Birmanie. C'est là que sont installées deux cents familles inthas, l'ethnie majoritaire de la région. Philippe Simay rencontre Mengué et ses proches, qui habitent sur le lac depuis toujours. En symbiose avec l'eau, tous les espaces de vie des Inthas sont construits sur pilotis, dans des structures en bambou qui parsèment la surface du lac.

Ce mode de vie leur fournit de quoi se nourrir, à travers la pêche et les jardins flottants, et concourt à la sociabilité. Pour préserver cet écosystème unique, les Inthas se mobilisent, afin de protéger le lac des bouleversements environnementaux.



Suède - Malmö, la renaissance verte


Réalisation : Olivier Lassu

Malmö, troisième ville de Suède, s'est réinventé. Après avoir été victime de la désindustrialisation dans les années 1990, elle est devenue un modèle de cité verte. Aux côtés de Günilla, très investie dans la vie de son quartier, le philosophe voyageur Philippe Simay découvre la façon dont les habitants se sont réapproprié leur environnement urbain.



Népal - Lo Manthang, sur le toit du monde


Réalisation : Jacques Offre

À plus de 4 000 mètres d'altitude au Népal, dans la région du Mustang, se trouve Lo Manthang, une étonnante cité fortifiée. C'est là que vivent les Lopas. Malgré l'altitude, le froid extrême et les vents violents, ils sont environ 800 à y habiter à l'année.

Si cette citée, fondée au XVe siècle, résiste au temps malgré son isolement, c'est que son architecture va de pair avec un mode de vie en communauté, où l'on partage les rares ressources. À l'intérieur de l'enceinte, les murs d'argiles et les temples bouddhistes sont restaurés par les habitants du village. Aux côtés de Karma, qui a toujours vécu à Lo Manthang, Philippe Simay découvre cette cité himalayenne perdue, centre de la vie religieuse et spirituelle des Lopas.



Togo - Les takientas, forteresses de terre


Réalisation : Jacques Offre

Au Togo, le peuple des Batâmmaribas, une des minorités ethniques du pays, habite dans des "takienta", de curieuses maisons semblables à des petites forteresses de terre. À la fois fonctionnelles et symboliques, domestiques et religieuses, elles incarnent la vision du monde des Batâmmaribas et permettent à chaque individu de trouver sa place au sein de la communauté.

Pensée autour de l’équité, de la convivialité et du partage, chaque takienta est construite en famille, avec des matériaux naturels et recyclés. Ainsi se transmettent les traditions et les croyances. Philippe Simay rencontre Kuyenpani, qui lui fait découvrir cette architecture unique en Afrique.



Cuba - Les jardins potagers de La Havane


Réalisation : David Perrier

Philippe Simay, philosophe voyageur, découvre les jardins-potagers de la Havane, créés à la suite de l’effondrement de l'URSS pour pallier les pénuries alimentaires, et qui constituent un modèle d'agriculture urbaine biologique.

Au cœur de la Havane, se trouvent des organopónicos, ou jardins-potagers. Créés dans l'urgence pour pallier les pénuries alimentaires cubaines à la suite de l’effondrement de l'URSS, ces espaces verts constituent un modèle d'agriculture urbaine biologique. Avec eux, les Cubains ont inventé une nouvelle manière de vivre la ville : sur les toits, les balcons, entre les immeubles, les surfaces cultivables s'improvisent sous toutes les formes. Accueilli par Dario et Lisy, Philippe découvre un savoir-faire qui se transmet d'une génération à l'autre.