Ça fait l'actu !

En Bretagne, l’architecture se métamorphose-t-elle en arbre ?

Brève
La Rédaction , le 15 mars 2019
Le domaine du château des Pères, situé à une trentaine de kilomètres de la ville de Rennes, s’apprête à accueillir un hôtel à la forme étonnante d’arbre. Les chambres suspendues à 20 mètres de haut dans le vide, promettent de passer quelques nuits insolites.
L'originalité des hôtels n’est plus à prouver avec de nombreux exemples dont que l’on a pu traiter sur Lumières de la Ville, comme cette chambre de séjour dans une grue à Amsterdam. Il faut croire que l’expérimentation se poursuit, avec ici un cas bien français. Ainsi, depuis le début du mois de février, une drôle de structure s’élève dans le parc du Château des Pères. Dans 20 mois, il sera désormais possible de dormir dans un hôtel au design unique, au coeur des jardins potagers du domaine, avec une vue imprenable sur la campagne environnante. Cette construction insolite est à l’initiative de Jean-Paul Legendre, entrepreneur BTP rennais, qui a acquis les 31 ha du domaine du château.

Répondre à un besoin d’hébergement en alliant originalité et design
Situé à Piré-sur-Seiche (35) et racheté en 2011 par la famille Legendre, le domaine en question fait depuis quelques années peau neuve. Après la réhabilitation des 7000 m2 du château, l’aménagement d’un parc à sculptures avec 70 oeuvres dans ses jardins, ainsi que l’ouverture en 2015 d’un restaurant bistronomique La Table des Pères, et la création d’un espace de réception de 1000 m2, le domaine cherche désormais à proposer une offre hôtelière haut-de-gamme pour ses visiteurs.

Avec 42 chambres de 26m2 suspendues et un complexe piscine-SPA, le design de cet hôtel métallique de 2000 m2 s’inspire de la forme d’un arbre et offre un caractère très atypique qui répond à l’identité du domaine : celle d’allier art et architecture.

Un concept d’architecture inédit
C’est en collaboration avec l’agence d’Architecture Unité, que Jean-Paul Legendre a imaginé cette structure. L’hôtel sera composé d’un socle abritant les espaces nécessaires au fonctionnement, ainsi que l’espace détente-piscine. Son “tronc” accueillera un ascenseur qui permettra de desservir les “branches” où seront suspendues des bulles (les chambres).


L'architecture insolite de l'hôtel s'inspire de celui d'un arbre -  ©UNITE



En plus des 36 chambres perchées dans les airs, avec la plus haute à 28 mètres du sol, le projet comptera 6 chambres au rez-de-chausée, permettant d’accueillir les clients qui préfèrent avoir les pieds sur terre. Le concept de la chambre d’hôtel a ici été complètement repensé par les concepteurs, proposant ainsi des cocons évoquant le calme, la contemplation, et l'intériorité. L’ensemble de la structure sera construite en béton, sauf les bulles qui seront quant à elles en aluminium.  

L’ouverture de l’hôtel en 2020 sera sûrement l’occasion d’attirer des curieux et des amoureux d’architectures insolites. Il participera également au renforcement de  l’identité du lieu. Rêve loufoque ou prouesse architecturale, cet hôtel ne laissera surement personne indifférent. Mais au-delà de l’expérience insolite et de la mise en valeur du lieu, il prouve que le biomimétisme ne doit pas être littéral et doit surtout s’inspirer des écosystèmes vivants, et de faire des formes présentes dans la nature des forces pour répondre avant tout aux usages. Nous laissons donc à chacun l’occasion de se faire son propre avis sur la question et espérons que le vivant inspirera d’autres projets.

Photo de couverture : Vue sur le domaine du château des Pères -  ©UNITE

Vous aimerez aussi ...

_ Portrait

Alors que le mouvement des gilets jaunes a révélé un monde urbain, périurbain et rural en crise, nécessitant une transition pour répondre aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux actuels, les professionnels de la ville, y compris les architectes, s’interrogent sur les solutions pour des territoires plus durables.

_ Brève

A côté de New-Delhi, en Inde, l’agence d’architecture Vir.Mueller Architect innove en proposant un logement-modèle intergénérationnel. En s’inspirant des lieux et des conditions de vie locale, les architectes ont fait de ce projet une aventure sociale et familiale.

_ Brève

La métropole de Bordeaux vient de ré-ouvrir les réservations de ses 9 refuges aux architectures éclectiques dissimulés sur l’ensemble de son agglomération. Passer une nuit insolite aux portes de la ville, c’est ce que propose ce projet depuis déjà 8 saisons !

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image