Première de page

VIVRE-ENSEMBLE : Le Dossier

À la fin du mois de janvier, le ministère de l’Intérieur a publié un communiqué de presse recensant tous les actes antireligieux, antisémites, racistes et xénophobes sur l’année 2019. Parmi les chiffres qui ressortent, on remarque une nette augmentation des actes antisémites, anti-chrétiens et anti-musulmans ... Lumières de la ville s’est alors questionnée sur le rôle de la ville dans le développement de ces actes. La ville, par la pluralité des profils qu’elle brasse favorise-t-elle le vivre-ensemble ou permet-elle au contraire une expression facilitée des discriminations ? En somme, l’espace urbain est-il un lieu de bienveillance ? Et peut-on, finalement, vivre ensemble en ville ?

Pour aller plus loin...

Nous avons besoin de votre consentement

Lumières de la ville tente de vous proposer chaque jour une information urbaine de qualité sans publicité, et pour cela aimerait que vous acceptiez que les cookies soient placés par votre navigateur pour pouvoir analyser le trafic de notre site Web, activer les fonctionnalités liées aux réseaux sociaux, et vous proposer un contenu personnalisé. Cela impliquera le traitement de vos informations personnelles, y compris votre adresse IP et votre comportement de navigation. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre Politique de cookies. Pour modifier vos préférences ou rejeter tous les cookies fonctionnels sauf ceux nécessaires, veuillez cliquer sur «Configurer les préférences».

Voulez-vous accepter ces cookies?

Analytics
Youtube Trackers