Ça fait l'actu !

Le succès des pianos dans les gares SNCF : D’où provient donc cette idée ?

Brève
La Rédaction , le 20 juin 2017
Depuis plusieurs années, le phénomène des pianos-gares envahit nos gares. Certains aiment... D'autres moins ! Mais quelles sont les origines de cette pratique ? Comment la musique s'est invitée dans nos gares ?
Vous savez ce qu'on dit : "La musique adoucit les moeurs"...

Alors à la veille du départ en week-end, on vous propose un petit tour par un phénomène qu'est apparu en France en 2013. Un petit air de musique classique que vous commenciez à entendre au loin, pas si éloigné finalement des voies ferrées. Ce sont ces fameux pianos qui ont changé l'image des gares SNCF ces deux dernières années. En gare, l'attente reste souvent inévitable, mais beaucoup plus appréciable quand elle l'est en musique.

Cette initiative n'est à l'origine pas une idée de la SNCF, mais plutôt de l'artiste britannique Luke Jerram. En 2008, il décide de promener ses pianos dans les rues du monde entier. Cette idée a un nom «Play Me I'm Yours.» Chaque année, l'opération est ainsi répétée chaque été pour un mois, dans plusieurs capitales. Le public est ainsi invité à jouer librement sur ces pianos entièrement mis à disposition et de nombreux artistes soutiennent même le projet.

Et cette opération a fait des émules puisque depuis 2013, c'est la SNCF qui a décidé d'installer durablement des pianos dans de nombreuses gares en France. Voici d'ailleurs la carte de France mentionnant toutes les gares de France disposant de pianos en accès libre.







A la suite de cet engouement, un reportage RFI avait été publié. Un concours a même été organisé entre les pianistes ferroviaires qui sont invités à filmer leur performance et à la poste sur un site internet dédié. Voici d'ailleurs les deux vidéos les plus appréciés des internautes :

 

 

 

Dans d'autres cas, l'arrivée du phénomène n'a pas plu ! Olivier Razemon publiait sur "l'interconnexion n'est plus assurée" un article intitulé "Les pianos des gares ne plaisent pas à tout le monde". Dans cet article, il abordait la réaction des commerçants alentours qui abordaient l'accumulation des joueurs parfois un peu trop amateurs.

En effet, si la musique permet d'adoucir notre attente sur le quai de la gare, la mise à disposition de tous ne nous assure pas le label qualité de l'artiste qui vous en fait profiter !

Pourtant, cela peut parfois amener à de bonnes surprises ! En mars dernier par exemple, John Legend offrait aux voyageurs londoniens un concert en impro !



Quoi qu'il en soit, les pianos-gare font parler d'eux et contribuent de manière générale à la bonne humeur et à l'échange entre voyageurs !

Vous aimerez aussi ...

_ Débat

La journée mondiale de sensibilisation à l’autisme du 2 avril est l’occasion de se questionner quant à l’impact que l’architecture peut avoir sur les personnes atteintes d’autisme. Encore peu pris en compte dans les réalisations architecturales, certaines études ont cependant révélées des liens entre la qualité spatiale des espaces et la diminution des troubles liés à l’autisme. Quelques exemples remarquables de réalisations architecturales peuvent déjà offrir des pistes de réflexion.

_ Brève

Imaginé dans les années 2010 aux Etats-Unis, le label Autism Friendly a fait son apparition en 2018 en France. Son but ? Promouvoir les lieux adaptés aux personnes atteintes d’autisme dans les villes, et sensibiliser plus largement aux questions d’inclusivité. De nombreuses initiatives inspirantes se développent autour du monde, de quoi montrer l’exemple à notre pays qui est extrêmement en retard sur la question d’intégration de l’autisme dans la société.

_ Débat

Les maires des villes de banlieues et des petites communes démissionnent de plus en plus, démotivés par le manque de moyens, lassés par leur surmenage et le manque de considération de l’Etat et des citoyens. Alors comment stopper les démissions ? Comment redonner du sens à l’échelle locale et à cette fonction ?

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image