Ça fait l'actu !

Aux origines du succès de l’opĂ©ration des pianos en gare

Brève
La RĂ©daction , le 20 juin 2017
Depuis plusieurs années, le phénomène des pianos-gares envahit nos gares. Certains aiment... D'autres moins ! Mais quelles sont les origines de cette pratique ? Comment la musique s'est invitée dans nos gares ?
Vous savez ce qu'on dit : "La musique adoucit les moeurs"...

Un petit air de musique classique que vous commenciez à entendre au loin, pas si éloigné finalement des voies ferrées. Apparus en France en 2013, ce sont ces fameux pianos qui ont changé l'image des gares SNCF ces dernières années. En gare, l'attente reste souvent inévitable, mais beaucoup plus appréciable quand elle l'est en musique.

L'opération Piano en Gare ©Mathias1973 via Pixabay



Cette initiative n'est à l'origine pas une idée de la SNCF, mais plutôt de l'artiste britannique Luke Jerram. En 2008, il décide de promener ses pianos dans les rues du monde entier. Cette idée a un nom «Play Me I'm Yours.» Chaque année, l'opération est ainsi répétée chaque été pour un mois, dans plusieurs capitales. Le public est ainsi invité à jouer librement sur ces pianos entièrement mis à disposition et de nombreux artistes soutiennent même le projet.

Et cette opération a fait des émules puisque depuis 2013, c'est la SNCF qui a décidé d'installer durablement des pianos dans de nombreuses gares en France.

L'opération Piano en Gare à Strasbourg ©Photo Claude TRUONG-NGOC via Wikipédia



À la suite de cet engouement, un reportage RFI avait été publié. Un concours a même été organisé entre les pianistes ferroviaires qui sont invités à filmer leur performance et à la poster sur un site internet dédié. Dans d'autres cas, l'arrivée du phénomène n'a pas plu ! Olivier Razemon publiait sur "l'interconnexion n'est plus assurée" un article intitulé "Les pianos des gares ne plaisent pas à tout le monde". Dans cet article, il abordait la réaction des commerçants alentours qui abordaient l'accumulation des joueurs parfois un peu trop amateurs.

En effet, si la musique permet d'adoucir notre attente sur le quai de la gare, la mise à disposition de tous ne nous assure pas le label qualité de l'artiste qui vous en fait profiter ! Quoi qu'il en soit, les pianos-gare font parler d'eux et contribuent de manière générale à la bonne humeur et à l'échange entre voyageurs !



Vous aimerez aussi ...

_ RĂ©cit

L’appel à la grève illimitée du 5 décembre par de nombreux corps de métiers risque de ralentir le rythme des villes et obliger les citadins à modifier leurs habitudes. Pour cette occasion, la rédaction de Lumières de la ville s’est posée une question simple : et si cette grève s’installait durablement, que se passerait-il ? Comment les villes se transformeraient-elles ? Nous sommes en 2020, 300 jours de grève derrière nous : scenario urbain fiction.

_ Brève

Jeudi 5 décembre s’annonce comme journée noire en termes de transports en commun à Paris, mais également dans de nombreuses villes de France. Une occasion de ressortir son vélo de la cave, et de partir à l’aventure ! Mais ne vous inquiétez pas, un outil va vous aider à pédaler en toute sécurité.

_ Brève

Les municipales approchent, et avec elles, de nouvelles idées et propositions émergent dans tous les territoires pour rendre nos villes plus vivantes et développer des mobilités adaptées aux besoins de tous. Deux associations parisiennes ont réfléchi à une solution pour encourager et faciliter l’utilisation du vélo au sein du Grand Paris.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image