estudio-314-donald-trump-mexico-border-prison-wall_dezeen_hero

 

L’un des axes majeurs du programme du candidat républicain repose sur la construction d’un immense mur qui borderait la frontière entre le Mexique et les Etats-Unis. Cette barrière serait ainsi conçue pour empêcher les immigrants mexicains d’entrer aux Etats-Unis illégalement. Il serait long d’au moins 3.000 kilomètres ! Un tel édifice, tel qu’il a été imaginé par Donald Trump pourrait coûter l’équivalent de plus de 20 milliards d’euros. Mais ce n’est pas un problème pour la candidat à l’élection présidentielle américaine, puisqu’il compte bien le faire financer par…le Mexique !
 

Pour dénoncer ces propos et cette vision complètement absurdes, des architectes du cabinet Estudio 3.14 l’ont pris au mot et ont décidé de concevoir ce que pourrait être ce fameux mur en reprenant les mots exacts du candidat républicain.
 

estudio-314-donald-trump-mexico-border-prison-wall_dezeen_4
 

estudio-314-donald-trump-mexico-border-prison-wall_dezeen_2
 

Actuellement, la clôture séparant les États-Unis du Mexique est longue de 1 300 kilomètres et haute de pour 5 mètres. Elle compte 1 800 tours de surveillance et reste constamment surveillée par 18 000 hommes. Donald Trump souhaite donc surélever transformer cette clôture en véritable mur et surtout la surélever de plus de 20 mètres de haut.
 

Le cabinet d’architecture a donc souhaité pousser au paroxysme la vision anti-mexicaine développée par Donald Trump en proposant de construire au sein même du mur, une prison qui serait bien entendu auto-suffisante ! Ainsi, en intégrant une entreprise de textile en son sein, les prisonniers mexicains pourraient financer eux-mêmes leur prison, si c’est pas beau ça ! Et pour mettre en avant le côté mégalomane du milliardaire américain, les architectes n’ont pas rechigné puisqu’ils ont prévu une couleur rose bien vive, pour ce mur de l’absurdité…

 

estudio-314-donald-trump-mexico-border-prison-wall_dezeen_3
 

estudio-314-donald-trump-mexico-border-prison-wall_dezeen_7