1
 
A Paris, au beau milieu du Printemps 1968, sous les pavés, c’était plutôt la plage… A Toronto, en 2016, sur le bitume, c’est plutôt les bouquins !
 

Et ce n’est pas qu’une simple citation puisque le collectif d’artistes et de designers espagnol Luzinterruptus ont recouvert une rue entière de la ville de Toronto en y installant dernièrement pas moins de 10 000 ouvrages.
 

L’ambition derrière ce projet un peu fou est de sensibiliser la population aux dommages de la pollution sonore. Invités dans le cadre de la Nuit Blanche de la ville canadienne, le collectif d’artistes qui avait déjà installé cette oeuvre artistique en toute illégalité dans d’autres villes dans le monde comme New-York et Madrid étaient cette fois bien en conformité avec la loi canadienne.
 

3
 

L’idée du projet artistique est de pouvoir faire installer au sein de l’espace public plus d’endroits dédiés à la lecture, au repos et au calme. Intitulé Litterature vs Trafic, ce projet dénonce en effet la trop grande place occupée dans la ville par le traffic automobile. Pour le collectif d’artistes, la littérature doit pouvoir « reconquérir l’espace public et s’emparer à nouveau des rues » !
 

Quant aux ouvrages eux-mêmes, les habitants de Toronto et toutes les personnes présentes à cette performance artistiques pouvaient récupérer le livre qui leur plaisait et tous les autres livres restant étaient alors destinés au recyclage.
 
 

Une très belle initiative, non ?
 
 

2
 

4
 

7
 

8
 

5