Ça fait l'actu !

La ville de demain,
vue par François Asselineau

Débat
La Rédaction , le 18 avril 2017
Diplômé d'HEC et de l'ENA, il entre à l'Inspection des finances en 1985 puis mène une carrière de haut fonctionnaire qu’il exercera dans différents cabinets ministériels sous les gouvernements de droite des années 1990. Il fonde en 2007 l'Union populaire républicaine (UPR). Après avoir échoué à se présenter à l'élection présidentielle de 2012, il obtient les parrainages nécessaires pour celle de 2017.

“Promouvoir la préservation de l’environnement sur la scène internationale”

  OBJECTIF

Revenir à une notion de circuits-courts pour atteindre les objectifs de la COP 21

MOYENS

  • Pour cela, le candidat souhaite tout d’abord organiser un référendum sur la politique énergétique de la France.
  • Il souhaite également réorienter l'agriculture, aujourd'hui hyper-productiviste, en incitant à l'utilisation de méthodes plus respectueuses de l'environnement comme la permaculture, l'agroécologie ou l'agroforesterie.Source : sciencesetavenir.fr
  • Il souhaite également Favoriser le recyclage des produits alimentaires non conformes et instaurer une fiscalité incitative pour les produits de grande longévité.
  • Il souhaite mettre en œuvre l’application du principe de précaution, autrement dit réduire la dépense de l’économie française aux hydrocarbures et augmenter “significativement les stocks stratégiques nationaux”.
  • François Asselineau souhaite également “Inclure la protection de l’environnement et des ressources naturelles dans la politique générale de l’OMC Nous proposerons l’inclusion de la protection de l’environnement et des ressources naturelles dans la politique générale de l’OMC.” Source : sciencesetavenir.fr
  • Il souhaite aussi “soutenir le secteur des économies d’énergie, en particulier par un accent porté à la rénovation énergétique des bâtiments anciens.”
  • En ce qui concerne les habitudes alimentaires des français, il souhaite une sensibilisation pour les voir évoluer.
  • Enfin, il souhaite intensifier la recherche sur le climat et l’énergie, en garantissant “l’indépendance des scientifiques qui travaillent sur le climat et l’énergie et en développant et soutenant la recherche dans les technologies à haut potentiel écologiques.”
  • Il désire constitutionnaliser une “règle verte” imposant de ne pas prélever sur la nature davantage que ce qu’elle peut reconstituer, ni de produire plus que ce qu’elle peut supporter.
  • Il souhaite aussi lutter contre le gâchis en réduisant l’énergie consommée par les bâtiments en France et en diminuant les gaspillages industriels : favoriser un système industriel sobre en consommation de ressources naturelles.
  • Enfin, il souhaite dynamiser et développer les circuits courts et le « local » et lutter contre l’obsolescence programmée.
       

    “Orienter la mobilité pour une amélioration de la qualité de vie et de l’environnement”

      OBJECTIF

    Orienter la mobilité pour une amélioration de la qualité de vie et de l’environnement.

    MOYENS

    • Pour cela, il souhaite mettre en oeuvre un grand plan en faveur du train à moyenne vitesse.
    • Il souhaite par ailleurs poursuivre la recherche au profit du développement de la mobilité électrique, pour viser un secteur du transport avec zéro émission. Cette recherche doit selon lui, “être organisée par l'État et le gouvernement : financements publics pour les laboratoires de recherche et de développement industriels, carnet de commandes pour du transport vert (bus électriques, etc.), normes de plus en plus contraignantes pour les constructeurs automobiles (fin progressive et organisée de l'utilisation du diesel, réductions fiscales pour l'achat de voitures électriques, etc.).
    • Il souhaite également résorber “les embouteillages perpétuels et la saturation urbaine, qui provoquent une pollution conséquente.”
    • Pour cela, il souhaite notamment favoriser davantage les transports en commun et les transports doux (fluvial et rail).
       

    "Lancer immédiatement un grand programme de construction de logements sociaux."

      OBJECTIF

    Garantir un niveau de rémunération et un logement permettant d'assurer à chaque citoyen et à sa famille, sécurité et dignité pour résoudre la crise du logement.
     
    MOYENS

    • Pour cela, il souhaite lancer la construction de 80 000 logements sociaux supplémentaires “EN PLUS de ceux prévus.” Cette construction “sera financée par la récupération des fonds versés en pure perte à l’UE, avec pour objectif de résorber en 6 ans la pénurie de logements sociaux”. D’ailleurs, il souhaite lutter contre le favoritisme local d’accès au logement social.
    • Le candidat souhaite également faire de la rénovation énergétique des bâtiments anciens, une priorité.
    • Par ailleurs, en ce qui concerne les locations de logements, il souhaite mieux protéger les propriétaires face aux abus de certains locataires. Pour cela il propose notamment d’accélérer les procédures en cas de non-paiement de loyers et délabrement des biens.
    • Au delà de cette protection des propriétaires, il souhaite “renforcer le contrôle des conditions de logement (accès à l’eau potable, installations sanitaires, chauffage, électricité, confort général)”.
       

    “Favoriser la mixité sociale et mettre un terme à la ghettoïsation des plus riches et des plus pauvres.”



    OBJECTIF

    Repenser la décentralisation territoriale actuelle pour favoriser la mixité sociale.

    MOYENS

    • François Asselineau souhaite stopper le regroupements de communes, il autoriserait en ce sens l’annulation des fusions déjà effectives.
    • Retour à la dotation globale de fonctionnement d’avant 2014.
    • Les régions seront réduites au rang d’établissements publics régionaux comme avant la réforme Deferre de 1982. Cela permettra la suppression de 1 757 postes de conseillers régionaux.
    • La loi SRU sera renforcée ainsi que les sanctions financières contre les municipalités qui se refusent à la construction de logements sociaux.
    • François Asselineau souhaite enrayer la création de ghettos scolaires en obligeant les mairies à répartir de façon équilibrée les logements sociaux autour des différentes écoles primaires de la commune.
    • Les départements et les communes seront inscrits dans la Constitution comme maillons essentiels de la démocratie française.
    • Un conseiller départemental sur deux sera supprimé, soit 2 054 postes de conseillers départementaux.
     

    “ Développer un programme d’urgence sociale, en couplant le logement et la mise en activité, dans le cadre de résidences d’initiative locale”

    OBJECTIF

    “L’ubérisation de la société” n’est pas du goût du candidat François Asselineau et l’étalement urbain, non plus.

      MOYENS

    • François Asselineau souhaite lutter contre l’étalement urbain en rendant à l’Etat le plein contrôle des plans d’occupation des sols.
    • Il souhaite également lancer “une politique protégeant le commerce de proximité et qui maintiendra les commerces et services dans les villes et villages, limitant ainsi la nécessité d'utiliser la voiture.”
    • Il propose d’ailleurs d’abroger les loi « Macron » et « El Khomri ».
    • Enfin, il propose de lancer une campagne de sensibilisation afin que les consommateurs changent leurs habitudes et acceptent d’acheter des produits mal calibrés mais préservant leur santé et l’environnement.
    • François Asselineau souhaite aider les jeunes agriculteurs (y compris des urbains) à s’installer . Il souhaite également rapprocher les producteurs des consommateurs en favorisant les circuits courts.
    • En ce qui concerne l’ouverture des magasins le dimanche, François Asselineau souhaite pérenniser le repos dominical des salariés comme celui des entrepreneurs.
    • Enfin, il souhaite inciter chaque commune à mobiliser ses citoyens autour de l’élaboration de solutions simples en faveur des personnes handicapées.
     

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image