La ville de demain,
vue par François Fillon

Débat
La Rédaction , le 18 avril 2017
Ministres dans les gouvernements d’Edouard Balladur ou encore Alain Juppé, il est nommé Premier Ministre de Nicolas Sarkozy en 2007. Candidat à la primaire de la droite et du centre de 2016, Il l’emporte et devient le candidat de son camp pour l'élection présidentielle de 2017.

“L’objectif 0% d’électricité d’origine fossile doit être atteint le plus rapidement possible”

  OBJECTIF
Faire de la France un pôle mondial d’influence diplomatique, scientifique et industrielle dans le domaine des énergies renouvelables.
   
MOYENS
  • François Fillon souhaite préparer l’après pétrole en s’engageant vers l’économie décarbonée.
  • Il souhaite concentrer les efforts de réduction sur les secteurs les plus émetteurs de gaz à effet de serre et les plus polluants.
  • L’objectif 0% d’électricité d’origine fossile doit être atteint le plus rapidement possible après avoir arrêté toutes les centrales à charbon.
  • Le prix du CO2 sera fixé à 30 euros la tonne.
  • La formule du chèque-énergie viendra remplacer les tarifs sociaux de l’énergie car elle est un bien de première nécessité auquel chacun doit avoir accès.
  • L’exploitation des centrales nucléaires existantes de 40 à 60 ans doit être prolongée, sous réserve de l’accord au cas par cas de l’Autorité de sûreté nucléaire.
  • François Fillon souhaite stopper la fermeture de Fessenheim.
  • Il veut consolider la filière nucléaire française et renforcer les études sur les réacteurs de 4e génération. Une gamme de petits et moyens réacteurs nucléaires (SMR) doit être développée pour satisfaire les besoins des grandes villes mondiales ou des régions à faible densité démographique.
  • Les nouvelles technologies seront utilisées pour développer la production décentralisée d’énergie, encourager l’autoconsommation d’électricité.
  • Les ressources naturelles renouvelables de notre territoire doivent également être mieux utilisées. L’obligation de récupération par les industriels de leurs propres produits en fin de vie sera étendue.
  • La mise en décharge des produits intégrant des composants valorisables (matériel électronique contenant de l’or, de l’argent, de terres rares…) sera interdite.
  • Les particuliers pourront revendre leur matériel électronique obsolète à des organismes spécialisés dans la récupération.
  • Il désire faire évoluer notre conception de la biodiversité en ajoutant à la protection de ce que l’on peut appeler la biodiversité extraordinaire, la préservation de la biodiversité ordinaire, celle que l’on détruit sans y prendre garde.
  • Finalement il veut faire de la protection animale une cause nationale et ce, en améliorant le bien-être des animaux d’élevage et renforçant le contrôle des abattoirs.
   

“Je veux préparer l’après pétrole en nous engageant vers l’économie décarbonée”

  OBJECTIF
S’engager vers l’économie décarbonée pour préparer l’après pétrole.
 

MOYENS
  • François Fillon souhaite introduire la mise en concurrence de la SNCF telle que prévue par les directives européennes.
  • Le réseau ferroviaire doit être remis à niveau et modernisé pour améliorer la mobilité de chacun.
  • François Fillon souhaite inciter les régions à agir concrètement sur le cadencement des TER afin de faire le lien entre les bassins de vie et les bassins d’emploi.
  • Le développement des véhicules, voitures ou bus à énergie propre (électriques, gaz…) sera encouragé. Il s’agit de renforcer le processus progressif de diminution de la part du diesel, le contrôle technique des véhicules les plus polluants et les solutions alternatives au diesel pour les poids lourds.
  • La desserte des territoires ruraux et peu denses dans une logique d’aménagement du territoire doit être améliorée.
  • Enfin, l’équipement des villes en transports urbains doit continuer.
   

“Je souhaite une action forte et efficace en faveur du logement de tous les Français.”

   
OBJECTIF
Réduire l’intervention de l’Etat et en allégeant la fiscalité et en stabilisant toutes les contraintes pesant sur l’investissement dans le logement.    

MOYENS
  • Le candidat Fillon souhaite instaurer une procédure accélérée pour réduire les délais d’expulsion en cas de non paiement des loyers.
  • En contrepartie, il sera interdit au propriétaire de demander aux locataires certaines garanties excessivement contraignantes.
  • L’encadrement des loyers sera d’ailleurs supprimé. A la place, un bail homologué accordera des avantages fiscaux supplémentaires au propriétaire, proportionnels à la faiblesse des loyers pratiqués.
  • François Fillon veut rendre l’accès au logement social “plus juste”.
  • Le plafond des ressources donnant accès au logement social sera baissé pour que ceux qui en ont vraiment besoin puissent en bénéficier.
  • L’attribution des logements sociaux doit devenir un service décentralisé, en associant cette compétence aux maires.
  • Le supplément de loyer de solidarité, surloyer, sera rendu obligatoire pour ceux qui bénéficient d’un logement social malgré un revenu plus élevé.
  • L’achat par les locataires des logements HLM doit être encouragé. François Fillon souhaite également, en lien avec les communes, intercommunalités et région, encourager la construction pour que la politique ne soit plus pensée comme une donnée sociale, mais comme un outil économique.
  • Les aides sociales seront intégrées dans un dispositif de prestation sociale unique, modulé en fonction de chaque situation individuelle.
  • François Fillon souhaite donner davantage de responsabilités aux collectivités locales pour promouvoir une politique du logement différenciée et adaptée à la situation de chaque territoire.
  • Il souhaite revoir la loi SRU pour assouplir les règles de plancher du nombre de logements HLM revues en fonction des caractéristiques des territoires afin de répondre aux besoins.
  • L’intercommunalité doit être l’échelon compétent pour le logement.
  • Une contractualisation entre l’Etat et les territoires doit être passé pour coordonner les attributions de logements de manière à réduire la concentration des difficultés à l’échelle des agglomération.
  • Mettre fin aux financements publics de logements sociaux dans les communes où il y en a trop est une de ces propositions.
  • François Fillon ne souhaite pas verser d’aide sociale, d’allocation familiale ou d’aide au logement à ceux qui résident régulièrement en France depuis moins de 2 ans.
  • Les nouveaux arrivants doivent être capables de s’assumer financièrement sans recours à notre système d’aide sociale.
  • Les étrangers en situation irrégulière seront exclusivement logés dans des locaux dédiés pour éviter l’embolie des centres d’hébergement d’urgence.
   

“La politique de la ville ne doit pas se résumer à une politique des quartiers: elle doit s’adresser à l’ensemble des territoires en difficultés”


OBJECTIF
Agir sur les quartiers les plus en difficulté et conduire une action spécifique en faveur des centre-bourgs et des territoires périurbains.  

MOYENS
  • La politique de la ville s’adresse aussi bien aux territoires ruraux qu’aux territoires urbains. Il s’agit de rétablir un équilibre territorial. La politique de la ville doit agir pour que chaque français se sente connecté au reste du territoire.
  • François Fillon souhaite soutenir les quartiers en difficulté en poursuivant l’action lancée en 2004 en faveur de la rénovation urbaine.
  • Un programme national de requalification des centres anciens doit être mis en place pour éviter la désertification et la dégradation des centres-villes des communes. Cela passera par la mise en place d’une défiscalisation spécifique pour la réhabilitation des logements.
  • Les centres bourgs, territoires ruraux et périurbains doivent être redynamisés.
  • François Fillon propose pour cela de garantir un déploiement du numérique à tous les français en très haut débit.
  • Il souhaite également assurer un bon accès aux soins sur l’ensemble du territoire en développant des incitations à l’installations dans les zones sous-dotées.
  • Toutes les villes de plus de 10 000 habitants devront disposer d’une police municipale armée.
  • François Fillon souhaite fusionner les départements et les régions afin de ramener le nombre d’échelons des collectivités territoriales de 4 à 2. Pour cela, un référendum sur la fusion des départements et des régions sera proposé.
  • Les dépenses des collectivités seront maîtrisée en limitant leur possibilité d’augmenter les impôts locaux (taxe d’habitation et foncière) et en encadrant leurs effectifs.
  • Le partage des compétences entre l’Etat et les collectivités sera révisé.
  • La pratique française de décentralisation sera abandonnée pour une autre logique, dans laquelle le législateur se limitera à définir les objectifs à atteindre.
  • François Fillon souhaite inciter les villes qui n’en sont pas encore dotées à concevoir une feuille de route dans laquelle toutes les actions favorables à l’environnement sont exposées (urbanisme, politique de l’eau, assainissement, déchets, transports, chauffage urbain…).
  • Il faut renforcer la vie démocratique locale et revitaliser les formes de participation.
 

“La rénovation urbaine n’aura d’efficacité durable que si elle s’accompagne d’une lutte bien plus résolue contre l’insécurité, les incivilités, l’irrespect des règles et le communautarisme galopant de certains quartiers. Seule une transmission des règles de base de la vie en commun dès l’école pourra permettre de rendre la tranquillité à ces quartiers.”

OBJECTIF
Investir 2 milliards d’euros sur 5 ans pour entretenir notre patrimoine

  MOYENS
  • François Fillon souhaite faire adopter par le Parlement un plan d’action pluriannuel de lutte contre la pauvreté et l’exclusion.
    • Le candidat refuse toute dépénalisation des drogues. Il souhaite même accentuer la répression contre trafiquants et consommateurs.
    • L’aide aux personnes âgées doit être une priorité collective. Les missions de services civiques doivent s’engager en ce sens.
    • Le patrimoine doit être entretenu. Pour cela, 2 milliards d’euros sur 5 ans seront consacrés à la restauration et à l’entretien des monuments et objets d’art. Cela correspond à 400 millions par an.
    • Les heures d’ouverture des établissements culturels doivent être élargis. Pour répondre aux besoins nécessaires, François Fillon compte s’appuyer sur le bénévolat, qui est un élément de l’action culturelle.
    • Le développement des circuits-courts doit être accéléré afin de réduire l’empreinte carbone des produits consommés tout en permettant aux petits producteurs locaux d’atteindre un niveau de vie décent.
    • L'Économie Sociale et Solidaire doit se développer pour préserver notre environnement et notre qualité de vie. Il faut favoriser le développement des commerces responsables et équitables afin d’utiliser les leviers de la consommation pour protéger la biodiversité et promouvoir un développement économique partagé.
    • La lutte contre le bruit est une préoccupation qui concerne François Fillon, ainsi que la qualité de l’air positionnée comme priorité nationale.

     

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image