Ça fait l'actu !

LA CARTE DES URBANITÉS

Espaces publics

La Rédaction, le 23 août 2017

Le “cool pavements”, et si la lutte contre le réchauffement climatique passait par de la peinture blanche ?


Et si l'écologie passait par des gestes aussi simples qu'un coup de pinceau ? C'est actuellement ce que Los Angeles est en train de tester. Dans cette ville où il peut parfois faire plus de 40°C, les pouvoirs publics sont actuellement en train de peindre les routes en blanc, pour faire baisser la température.

Température élevée, réfléchie sur de l'asphalte noir qui absorbe déjà la chaleur produite par les voitures qui le surplombe. Un combo qui mène les habitants à supporter des chaleurs impensables, mais aussi à contribuer à l'évolution générale du réchauffement climatique.

Pour répondre à cette problématique, la ville de Los Angeles est actuellement en train de tester la technique du "cool pavements". Un revêtement spécial de couleur blanche est appliqué au sol. Alors que le bitume, de couleur noire, les experts ont mesuré une température d'environ 42°C, la surface peinte enregistrait 36°C. Pour certains experts, la technique de la peinture serait plus efficace à la réduction des îlots de chaleur que la plantation d'arbres ou l'installation de toits rafraichissants.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image