Ça fait l'actu !

MIPIM- StackSource, la start up qui facilite les échanges immobiliers !

Portrait
La Rédaction , le 09 mai 2017
Du 14 au 17 mars dernier, l’équipe Lumières de la Ville s’est déplacée à Cannes pour assister au MIPIM. Chaque année, ce salon international de l’immobilier réunit les acteurs de la ville de demain. Pendant quatre jours, les acteurs les plus influents de tous les secteurs de l’immobilier (bureaux, résidentiel, commerces, santé, sport, logistique, industriel, etc.) échangent et récompensent les projets les plus innovants. Au cours de ce salon, nous avons rencontré des personnes inspirantes que nous souhaitions vous faire rencontrer et qui nous ont fait part de leur vision de la ville de demain !
Au cours du MIPIM se déroule la Start-Up Competition. Cette compétition met en lumière et récompense les start-up les plus innovantes relevant les plus grands défis urbains actuels et à venir. Trois rendez-vous préalables ont été donnés pour sélectionner trois finalistes dans trois catégories différentes : bâtiment, ville et transactions. Avant l’annonce des résultats, nous sommes allés à la rencontre de la start-up StackSource, qui était en compétition pour la catégorie “transaction”. StackSource est une application vous permet de trouver le meilleur prêt pour votre investissement immobilier, que ce soit dans le circuit bancaire traditionnel ou via des privés. Tim Milazzo, à l’origine de StackSource, nous explique tout !

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs et nous expliquer d’où vient StackSource ?

Nous sommes originaires de New-York, qui est considérée comme la capitale internationale du commerce de l’immobilier. En effet, Midtown situé au cœur de Manhattan possède plus d’espaces de bureaux que n’importe quelle autre ville au monde. C’est donc une place stratégique pour commencer une start-up qui traite du commerce de l’immobilier !

Avant StackSource, nous travaillions tous pour Google à New-York. Là-bas, nous avions de très bons contacts qui travaillaient dans la finance immobilière. Naturellement, nous avions une appétence pour l’innovation et la création : nous voulions faire quelque chose. Autour de nous, bon nombre de nos amis se sont lancés dans le secteur de l’innovation financière, car l'inefficacité dans ce domaine est incroyable. Nous avons réalisé qu’il y avait une opportunité d’optimisation du système de transaction financière dans l’immobilier à effectuer.

StackSource naît de cette réflexion. C’est une plateforme commerciale en ligne pour les prêts immobiliers. A partir de cette plateforme, un propriétaire ou un promoteur immobilier peut trouver le meilleur prêt financier pour réaliser son projet. Ce que nous offrons c’est le comparateur et la mise en relation des acteurs. Nous donnons accès à un marché et indiquons quelle banque ou quelle compagnie privée offre le taux le plus intéressant.

Le démarche est simple, vous allez sur le site de StackSource et cliquez sur “obtenir un prêt”. Vous indiquez la nature de votre projet : si c’est un appartement à rénover ou un complexe résidentiel à construire, vous indiquez l’adresse du bien et quelques informations complémentaires à propos de votre projet. Ensuite, nous diffusons votre demande aux prêteurs susceptibles de vous correspondre. A la fin de votre démarche, vous obtenez une longue liste de prêteurs potentiels à qui vous pouvez vous adresser.



Quand avez-vous lancé StackSource ?

Nous avons commencé à travailler sur la plateforme l’année dernière. Cet été, nous sommes partis à la rencontre de nos potentiels clients. La plateforme a officiellement été lancée la semaine dernière, et nous avons déjà effectué quatre prêts. Nous avons beaucoup de demandes ! Le processus vous offre les meilleurs prix du marché, tout en vous faisant gagner du temps en toute sécurité.

Notre ambition serait de grandir d’abord aux Etats-Unis pour peut-être s’étendre un jour à l’étranger. Cela prendra du temps, nous devons d’abord être stables aux Etats-Unis ! Mais pourquoi pas la France ?



Comment StackSource peut-il contribuer à l’évolution des villes ?

Dans de très grandes villes immobilières comme New-York, nous faisons face à une quantité énorme d’acteurs. Nous simplifions le processus et les échanges sur un très gros marché en les aidant à prendre les meilleures décisions financières possibles. Pour améliorer les villes, les promoteurs et les constructeurs ont besoin d’argent. Nous facilitons leur processus d’action en réduisant leurs risques financiers. Les effets et bienfaits que nous apportons ne seront pas immédiatement visibles, mais la gestion de ces transactions financière est ce qui fait la ville à la base.

Vous aimerez aussi ...

_ Débat

En regardant la carte du Tour de France, on peut vite s’apercevoir de l’absence de passages dans les grandes villes françaises. Si quelques étapes partent ou se terminent en ville, le Tour est un événement à dominante rurale qui invite chaque été à la découverte des sublimes paysages de la campagne française. Mais le vélo n’est pas qu’une pratique sportive, il a aussi vocation à devenir un moyen de transport, une pratique urbaine de plus en plus courante. Alors le Tour ne pourrait-il faire quelques étapes urbaines pour inciter le retour du vélo dans nos villes ?

_ Brève

Le projet de l'île de loisirs de la Corniche des Forts permettra l'installation de nombreuses activités dans le quartier. Mais à travers une pétition, des défenseurs de la forêt souhaite un aménagement qui conservera l'aspect sauvage de l'endroit.

_ Brève

Vous avez peut-être croisé son visage dans les rues en ce début d’année, le portrait de Simone Veil est devenu une œuvre de street-art aux couleurs pop.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image