Ça fait l'actu !

Vivre la Coupe du Monde 2022 depuis des containers !

Brève
La Rédaction , le 06 décembre 2017
Encore des containers ! Nous vous parlions déjà la semaine dernière d’une maison d’habitation à Brooklyn réalisée à l’aide de containers maritimes recyclés. Cette fois-ci, il s’agit d’un stade de foot entier ! Et pas n’importe lequel, puisqu’il accueillera, avec d’autres stades du pays, la Coupe du Monde 2022 qui se déroulera au Qatar.
Cette démarche s’inscrit dans une recherche d’architecture qui peut se démonter facilement lorsque son utilisation n’en sera plus autant importante. On voit en effet trop souvent des stades ou des sites Olympiques à l’abandon, une fois que l’événement sportif est passé. Ce stade est conçu par Fenwick Iribarren, Schlaich Bergermann Partner et par Hilson Moran et pourra permettre à 40 000 spectateurs de s’asseoir pour assister aux différentes rencontres de la compétition.

Contrairement à l’habitude de ce type d’enceintes sportives, le stade Ras Abu Aboud sera pré-construit au préalable par modules, avant que les containers ne soient finalement assemblés les uns aux autres, près du port de Doha. Cet assemblage ultime devrait avoir lieu en 2020 et investir environ 450 000 mètres carrés face à la mer. La réduction de la consommation globale, et la démarche de recyclage des containers maritimes pourrait par ailleurs valoir au stade la certification GSAS (Global Sustainability Assessment System), label pour les bâtiments respectant les enjeux environnementaux dans les pays du Golfe.

La conception des bâtiments à destination événementielle représente bien souvent une somme considérable pour le pays hôte de l’événement sportif, en particulier pour une durée finalement si courte. Qu’il s’agisse de Jeux Olympiques, de Coupes du Monde ou autres, la construction responsable de sites facilement démontables semble donc aujourd’hui être une alternative intéressante pour une poursuite durable de ce type d’événements.



Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Toulouse Métropole créera sur l’Île du Ramier un grand parc. Le projet, initié en 2010, a passé une nouvelle étape le 4 octobre 2018, quand s’est tenue une réunion publique autour des orientations d’aménagement.

_ Brève

Puisqu’en 2018, deux tiers des ménages parisiens n’ont pas ou plus de voiture, la préservation des espaces de stationnement délaissés semble donc peu logique. Le projet “Le passage partagé” aménagera un vaste terrain obsolète en nouvel espace de vie !

_ Brève

Parce que l'automne est là, on vous propose une série de documentaires Arte pour se réfugier au chaud sous la couette avec un bon chocolat, café ou thé ! Bien sûr, ils parlent de la ville, chacun à leur manière, pour (re)découvrir la richesse de l'histoire urbaine et la diversité des urbanités du monde entier !

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image