Ça fait l'actu !

Le métro, nouveau chauffage urbain des londoniens ?

Brève
La RĂ©daction , le 03 septembre 2019
Quand on a du mal à se chauffer, pourquoi ne pas utiliser le système de transport en commun qui se trouve juste sous nos pieds ? C’est ce que Londres a décidé de faire pour acheminer la chaleur du métro de la Northern Line avec un dispositif pas comme les autres !
Grâce à un puit de ventilation installé dans une station abandonnée, la ville de Londres pourra chauffer 1 000 foyers, des bureaux et un centre de loisir grâce au centre d’énergie Burnhill ! Plus grand que le dispositif Parisien, le projet permet déjà de chauffer 700 logements sociaux et des écoles et prévoit d’acheminer de la chaleur pour 450 maisons supplémentaires dans le quartier d’Islington du Nord de Londres. Ce projet permet d’envisager une manière plus économe et écologique de chauffer la ville localement à partir des lignes du Tube. 

Un levier important pour lutter contre le réchauffement climatique puisque la moitié de l'énergie anglaise dépensée vient du chauffage et le tiers des émissions provient du processus nécessaire pour créer de la chaleur ! La ville gaspille l’équivalent de 38% des besoins en chauffage selon la Greater London Authority. D’après Tim Rotheray, le directeur de l’association pour l’énergie décentralisée : “Chaque zone industrielle et urbaine perd de la chaleur dès qu’il existe un système de refroidissement”.

Crédit photo ©Clem Onojeghuo via Unsplash



Mais Londres a plus d’un tour dans son sac et prévoit de réduire son gaspillage de chaleur pour répondre à l’engagement du gouvernement visant à bannir les chaudières au gaz des nouvelles habitations d’ici 2020 ! La ville prévoit ainsi de produire du chauffage à partir de la chaleur d’usines, de centrale électrique, des rivières ou encore des puits de mines abandonnées. Par exemple, l’usine de sucre de Wissington, à Norfolk recycle l’excès de chaleur produit par la réalisation du sirop pour alimenter une serre productrice de cannabis médical. Une partie des émissions de carbone est redirigée dans la serre pour que ces dernières soient transformées en oxygène. 

On peut dire que les londoniens se préparent pour l’arrivée de l'hiver tout en anticipant l’arrivée prochaine du sommet pour le climat des Nations-Unis qui aura lieu à Glasgow en 2020. D’ici là, la ville de Londres a comme qui dirait “du pain sur la planche”...

Crédit photo de couverture ©️Luke Stackpoole via Unsplash



Découvrez également, Le GreenKayak, ou comment allier sport et écologie !





Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Pollution, bruit et stationnement invasif causés par les voitures, des municipalités décident que c’en est trop. À travers diverses initiatives anti-voiture, elles veulent limiter leur place dans certains espaces urbains avec parfois l’ambition de leur dire adieu pour toujours...

_ Brève

Pour les New Yorkais, cela n’a rien de nouveau mais pour les parisiens, la tendance est récente : passer ses soirées sur les toits devient un passage obligé pour les urbains les plus tendances !

_ DĂ©bat

Les métropoles des pays du Sud, autrefois dit “pays en voie de développement”, ont bien grandi ! Désormais innovantes dans de nombreux domaines et riches en expériences urbaines diverses, qu’ont-elles à nous apprendre ? Comment se transforment-elles et comment nous en inspirer ?

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image