Ça fait l'actu !

Sernam-Boulingrin, pilier du renouveau de Reims

Billet
LDV Studio Urbain , le 26 avril 2018
Depuis des années, à proximité de l’hyper centre-ville de Reims subsiste un ensemble d’espaces délaissés : l’axe Promenade/République/Boulingrin. Composé d’un enchaînement de “friches”, ce paysage linéaire abandonné est peu attrayant pour les habitants. D’ailleurs, ses espaces vides se sont transformés en une grande aire de stationnement. Étendu entre les faubourgs de Reims et son centre, c’est pourtant un passage obligé pour se rendre dans différents points de la ville.
Il était donc temps d’agir ! La municipalité de Reims a fait évoluer ce “point faible de la ville” en une véritable opportunité, en cherchant à le faire muter tout en redynamisant son centre-ville. C’est ainsi qu’est né le projet urbain appelé « Grand Centre ». Multi-site, il décline différentes actions pour redonner un second souffle au cœur de ville et un élan nouveau à l’agglomération rémoise avec la création d’une nouvelle centralité. On le voit bien, c’est une véritable vitrine sur la ville que l’on cherche ici à créer ! Pour cela, différentes stratégies sont menées de concert : une réhabilitation des franges du centre-ville et la création d’un nouveau quartier structuré autour de grands équipements au rayonnement métropolitain.

Comment étendre sa centralité ?

En réinvestissant les anciennes friches ferroviaires pour créer la ZAC Sernam-Boulingrin, Reims ne souhaite pas créer une bulle déconnectée de la ville, mais plutôt une nouvelle polarité. Pour étendre son cœur de ville et s’assurer que le nouveau quartier devienne un lieu de vie attractif, la ville a choisi de développer un projet phare : un complexe aqualudique. Il est dédié au sport et au bien-être et devra relever le défi d’être le lien avec le cœur de ville. Cet équipement emblématique marque aussi le territoire par son architecture aérienne et transparente, avec son toit ondulé qui ressemble à un coquillage et ses larges surfaces vitrées qui laissent passer la lumière jusqu’aux bassins intérieurs.

Plus qu’une piscine, il s’agira d’un lieu multifonctionnel qui réunira des espaces de bien-être (sauna, solatorium, …), d’autres activités ludiques (accrobranche, luge, …) et des locaux d’activités au sein desquels les rémois pourront venir travailler. L’ambition est d’offrir aux habitants de la ville un lieu fédérateur où chacun pourra se rendre.



Un déclic pour la requalification de l’existant

Ce projet ambitieux de la ZAC Sernam-Boulingrin est aussi le prétexte à beaucoup d’autres transformations à Reims ! Pensé dans sa globalité, sa force réside dans le dialogue entre la naissance de ces nouveaux morceaux de ville et la réhabilitation des espaces existants, devenus dégradés ou dysfonctionnels. Le projet Reims Grand Centre contribue à monter en gamme les lieux centraux aujourd’hui peu qualitatifs. Ainsi, une ribambelle de projets vont dans ce sens.

Imaginez par exemple un parvis d’hôtel de ville où les revêtements sont dégradés et le patrimoine architectural n’est pas mis en valeur, alors même qu’il s’agit d’un lieu central et d’importance. Un bien triste constat sur lequel le projet d’ensemble intervient en proposant de réadapter ce lieu emblématique aux nouveaux usages des habitants rémois. Actuellement, la place sert de lieu de stationnement, or elle est vouée à devenir un espace apaisé, où les piétons pourront circuler librement.

Pour lire la suite de l'article, cliquez ici !

Les commentaires sont fermés.