Ça fait l'actu !
“La passerelle” : quel renouveau pour le Grand Port Maritime de Marseille ?
Emblématique, la Halle J1 du Grand Port Maritime de Marseille a accueilli de 2017 à 2018 une animation culturelle riche, coordonnée par l’association MJ1 qui a également constitué un réseau d’acteurs économiques dans cet espace en transition. Aujourd’hui, un nouveau projet nommé “La Passerelle” transformera le lieu d’ici 2023. Porté par Vinci Construction et dessiné par Reichen & Robert, il propose de créer une nouvelle centralité pour la ville.
La Cité Universelle, un premier pas vers des villes accessibles pour tous ?
Avec l’accueil des Jeux Paralympiques de 2024, la ville de Paris se dote d’un nouvel équipement inédit. Sous l’impulsion initiale de Ryadh Sallem (athlète de haut niveau, militant associatif et Ambassadeur Paris 2024) et porté par GA Smart Building, La Cité Universelle sera un pôle sportif entièrement accessible pour tous les types de handicaps.
DéDalE, un labyrinthe artistique au cœur de Vannes
La valorisation des villes et leur caractère identitaire passent souvent par la place qu’elles accordent à la culture dans leurs espaces urbains. À Vannes, cité médiévale du Morbihan en Bretagne, un nouveau tiers lieu culturel associatif dédié au street art a ouvert ses portes fin septembre dernier : DéDalE.
Quelle place pour l’intelligence artificielle dans la construction des villes?
Ces dernières années, avec le développement des systèmes informatiques et logiciels complexes, l’intelligence artificielle s’est immiscée dans de nombreux domaines, y compris ceux touchant la fabrique urbaine. Domaine encore abstrait pour beaucoup, évoquant les fantasmes les plus fous, questionnons ensemble sa réalité et les changements qu’elle implique pour la construction de nos villes.
Droit à la ville versus propriété privée : un modèle à réinventer ?
La croissance démographique questionne le droit à la ville dans sa globalité. Parmi les processus d’exclusion qui menacent les villes d’aujourd’hui, celui du logement est l’un des plus flagrants. Augmentation du nombre de Sans Domicile Fixe et accélération des migrations internationales, multiplication des revenus précaires et instabilité de l’emploi, spéculation immobilière et foncière, les villes font face à de nouveaux enjeux qui interrogent le droit au logement en milieu urbain.
La Cité Jardin : une recette encore d’actualité ?
Concept né pour pallier les travers du Londres industriel du 19ème siècle, l’utopie réaliste de la cité-jardin a continué d’inspirer des projets d’après-guerre et semble être un modèle toujours autant d’actualité. Sans même le formuler ainsi, son esprit reste pourtant très présent au sein de nombreux projets immobiliers proposant une réponse entre ville et campagne.
Sécurité en ville : jusqu’où faut-il aller ?
Cambriolages, vols à main armée, attentats-suicides… et si l’aménagement urbain pouvait nous éviter toute cette insécurité urbaine, voire même ces drames ? Les violences en marge des manifestations médiatisées, les attaques terroristes, ou encore la recrudescence de la criminalité, l’insécurité en ville peut prendre plusieurs formes et la sécurité urbaine peut être appréhendée de diverses manières.
Quel avenir pour les dalles urbaines ?
« Et si on protégeait les piétons du trafic automobile ? » En voilà une initiative intéressante qui a germé dans l’esprit des aménageurs de la seconde moitié du vingtième siècle. Dès les années 1960, l’idée émerge de réaliser de grandes esplanades au-dessus des axes routiers ou ferroviaires afin d’effacer les ruptures que ces axes créaient en ville. Ces terrasses, principalement dédiées aux piétons et aux espaces publics, sont appelées des dalles urbaines.
À quoi ressemblera le street art dans le futur ?
Art éphémère par excellence, le street art marque pourtant nos espaces urbains par ses œuvres discrètes ou de grandes ampleurs. Très divers, dès ses débuts, il a su évoluer et se métamorphoser en intégrant l’ensemble des techniques artistiques, allant par exemple de la peinture au collage ou de l’affiche à la mosaïque. Il n’est donc pas étonnant que depuis les années 2000 cet art de la rue s’empare pleinement du numérique et des nouvelles formes d’interventions artistiques qui en découlent, ce qui illustre d’ailleurs sa réactivité sans faille.
L’immobilier participatif s’expérimente au “Parc habité des sècheries”
D’après un récent article des Echos, la fascination pour la maison individuelle ne perd pas en ardeur. Et pour preuve, en France, l’étalement urbain consomme l’équivalent d’un département français toutes les décennies. Une expansion urbaine insoutenable qui nécessite de nouvelles solutions. Le « Parc Habité des Sècheries » pourrait bien trouver une réponse à cet enjeu afin de concilier cadre de vie et densité.
La colonisation spatiale nous fera-t-elle vivre dans l’espace ?
Depuis quelques temps, on assiste à un regain de l’intérêt du public pour l’exploration spatiale. De nombreuses personnalités comme Elon Musk ou encore plus récemment Thomas Pesquet ont contribué au développement de ce renouveau, accompagné d’une hyper-médiatisation permettant de suivre leurs péripéties. Cette mise en lumière met aussi en avant les nouvelles ambitions des missions exploratoires questionnant la probabilité d’une future vie interstellaire. Avec les nouveaux projets d’habitations spatiales, assistons-nous aux prémices d’une nouvelle colonisation ?
L’espace : vers des villes en apesanteur
Depuis le premier vol orbital du satellite russe Spoutnik 1 en 1957, l’homme n’a jamais cessé d’innover pour explorer l’espace. Le 12 avril 1961 s’ensuit le 1er vol habité par vol orbital du satellite soviétique, celui de Youri Gagarine, qui est le premier homme à réaliser une telle mission. Quelques années plus tard, l’astronaute Neil Armstrong fait ses premiers pas sur la Lune, le 20 juillet 1969. Mais notre intérêt pour l’espace ne se limite pas à ces deux évènements, il remonte encore plus loin !
De nouvelles atlantides : quand les villes sous-marines refont surface
Source de fantasme et de légendes, la vie aquatique semblait encore inatteignable il y a quelques années. Or face à la pression urbaine et au changement climatique, on imagine toute sorte d’alternatives en rapport avec les océans. Cette grande étendue d’eau inexploitée nourrit les idéaux et fait naître des utopies de villes sous-marines, comme une réponse à des enjeux urbains toujours plus pressants et inévitables.
Villes flottantes : comment répondre aux enjeux sociaux et climatiques ?
On l’a vu dans une première partie, le développement de projets de villes flottantes implique de réfléchir à une urbanité capable de répondre aux problématiques liées à la raréfaction des terres et du développement durable. Pour autant, ce modèle urbain peut-il répondre demain aux enjeux sociaux et climatiques de plus en plus prégnants ?
De la Terre à la Mer, vers une conquête urbaine des eaux ?
Les architectes rivalisent d’idées pour imaginer des infrastructures flottantes qui permettront d’offrir une alternative aux populations victimes du réchauffement climatique et de la montée des eaux. Leurs propositions vont des maisons sur pilotis aux îles artificielles mobiles en passant par des quartiers flottants.
Demain, des villes made in crowdfunding ?
Le crowdfunding continue de gagner du terrain. Avec l’économie de partage et le développement des démarches participatives, les citoyens ont désormais l’habitude de mettre la main à la pâte, mais aussi à la poche, pour soutenir les projets qui font sens pour eux. C’est ainsi qu’il y a une dizaine d’années sortait le premier album d’un chanteur, Grégoire, après avoir été financé par des internautes sur le site My Major Company, la plateforme de crowdfunding pionnière qui a fait connaître ce principe au grand public.