C’est en plein cŇďur de Florence que le Ponte Vecchio a largu√© les amarres. Sublime pont du XIVe si√®cle, ses origines remontent √† l’Empire romain. Il √©tait alors construit en bois. Ce n’est qu’en 1333, qu’il sera d√©truit par une crue et alors reconstruit en 1345 par l’artiste Taddeo Gaddi et l’architecte Neri di Fioravante, soit seulement 12 ans apr√®s sa destruction.

√Ä la fois pont, rue pi√©tonne et galerie marchante, il est aujourd’hui un des hauts lieux du tourisme en Italie et le lieu de passage incontournable pour tout les visiteurs passant par Florence.

Sa fonction marchande ne date pas d’hier. Dans un premier temps occup√© par les bouchers, les tanneurs ou encore le tripiers, les commerces seront remplac√©s √† la demande de Ferdinand Ier de M√©dicis, d√©bect√©s par les odeurs. C’est donc depuis 1593 le lieu privil√©gi√© de la joaillerie et de l’orf√®vrerie de luxe, r√©put√© √† travers tout le pays.

Sur le pont se trouve le corridor de Vasari avec ses trois grandes arches, qui permettait aux M√©dicis de se d√©placer entre le Palazzo Vecchio, la Galerie des Offices et le Palazzo Pitti en toute s√©curit√© sans n√©cessit√© d’une garde rapproch√©e.

Dans son histoire plus r√©cente, le Ponte Vecchio a √©galement √©chapp√© √† une fin tragique en ao√Ľt 1944 lors de la retraite des troupes allemandes de la ville. Son √©troite largeur a emp√™ch√© le passage des chars alli√©s, ce qui lui a permis d’√©chapper √† une destruction des allemands. Le corridor de Vasari fut lui aussi le th√©√Ętre de l’Histoire italienne puisqu’il fut emprunt√©, pendant la p√©riode de la Lib√©ration, pour le passage entre les deux rives nord et sud de la ville. Le grand Roberto Rossellini en a d’ailleurs fait r√©f√©rence dans son film mythique Pais√†.

Loin de son histoire mais près de sa mémoire, nous vous proposons de profiter de ces quelques instants pour admirer toute la splendeur de ce pont, véritable symbole architectural.