Ça fait l'actu !

Tupigny, 348 habitants, et déjà à la pointe des mobilités de demain !

Brève
La Rédaction , le 05 février 2018
Dans l’Aisne, en région Hauts-de-France, le petit village de Tupigny a déjà une longueur d’avance sur certaines des plus grandes villes françaises. Tous les habitants de la commune sont en effet convaincus que l’utilisation des technologies propres représente une solution d’avenir pour nos déplacements futurs.
Au départ, le scénario semble classique : la petite commune souhaite développer son secteur énergétique par la construction d’un parc éolien sur son propre territoire. Le projet est impulsé par l’entreprise spécialisée dans l’éolien VDN Group, ou Vent du Nord. Mais là où la commune de Tupigny innove, c’est bien dans l’utilisation de l’énergie produite par la force du vent. En plus d’alimenter les habitants, l’énergie pourra également être transformée en hydrogène dans le but d’en faire du carburant automobile.

Si l’hydrogène semble apporter de belles solutions en faveur de nos mobilités, sa production est très énergivore en matières fossiles. Elle peut également être produite par électrolyse, c’est-à-dire à l’aide d’une ressource en eau et en électricité. Et le nucléaire largement développé en France ne semble pas non-plus être la plus propre des méthodes. C’est la raison pour laquelle l’éolien a ici été privilégié de manière à pouvoir stocker de l’hydrogène, notamment dans les bornes de rechargement pour véhicules électriques. Dans le village, ce sont donc pour le moment deux voitures qui seront laissées à disposition des habitants.

Comme le démontre la commune de Tupigny, les mobilités de demain ne sont pas uniquement réservées aux grandes villes et métropoles. La transition énergétique est un enjeu qui doit être appréhendé par toutes les populations, même jusqu’aux communes les plus rurales.

Vous aimerez aussi ...

_ Débat

Après 200 ans d’industrialisation des villes, les usines sillonnent toujours les paysages urbains français. Entre attraction territoriale et danger pour les habitants, les industries ont-elles encore leur place en ville ?

_ Brève

Comment faire d’une contrainte une richesse ? C’est le défi que tente de relever le projet Lil’Ô au Nord de l’Île-Saint-Denis avec la création d’une ferme florale sur un ancien site industriel.

_ Brève

Et si les toilettes de demain étaient écologiques, design et éducatives ? Regardez donc de plus près ce qui est proposé à San Francisco aux États-Unis pour vous faire une idée des toilettes 2.0 !

0 Commentaires

  1. […] existait déjà la voiture à hydrogène ou le bus à hydrogène, alors forcément, on l’attendait et le voyait déjà débarquer dans nos […]

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image