La ville de demain,
vue par Jean-Luc Mélenchon

Débat
La Rédaction , le 18 avril 2017
Jean-Luc Mélenchon est issu du Parti Socialiste. Il fait une longue carrière politique au sein du parti avant de lancer le mouvement La France Insoumise, pour lequel il se présente aux élections de 2017.

“Instaurer une planification écologique et démocratique”.

  OBJECTIF

Jean-Luc Mélenchon favorise une logique de “planification écologique”. Il mise sur l’Etat pour organiser sur un temps long l’évolution du travail et du modèle de production, de consommation et d’échanges.

MOYENS

  • Il propose de sortir du nucléaire : fermer Fessenheim, abandonner les projets d’EPR et d’enfouissement des déchets à Bure.
  • Il veut repenser la mobilité individuelle : engager la sortie du diesel en commençant par supprimer progressivement l’avantage fiscal pour les flottes d’entreprise, développer les usages partagés de la voiture (auto-partage, covoiturage courte et longue distances) et les mobilités douces (vélo, etc.), développer les véhicules électriques pour les flottes captives.
  • Il désire développer les énergies marines renouvelables.
  • Il souhaite mettre en place un plan d’autonomie énergétique de chaque territoire d’Outre-Mer à partir des énergies renouvelables disponibles, terrestres et marines.
  • Il souhaite mettre en place un plan d’autonomie énergétique de chaque territoire d’Outre-Mer à partir des énergies renouvelables disponibles, terrestres et marines.
  • Il désire revenir sur la libéralisation du marché de l’électricité.
  • Il souhaite rendre obligatoire le recyclage, le compostage ou l’incinération.
  • Il entend mettre en place la création d’une taxe kilométrique aux frontières de la France : plus les produits viendront de loin, plus ils seront taxés.
  • Il désire constitutionnaliser une “règle verte” imposant de ne pas prélever sur la nature davantage que ce qu’elle peut reconstituer, ni de produire plus que ce qu’elle peut supporter.
  • Il désire revenir sur la libéralisation du marché de l’électricité.
  • Il réaffirme également la nécessité absolue de sortir des énergies fossiles en raison de l’urgence climatique. L’objectif fixé est de 100% d’énergies renouvelables d’ici à 2050.
  • Il souhaite abandonner le marché carbone et mettre en œuvre une véritable politique de réduction des émissions de gaz à effet de serre avec des critères de convergence impératifs.
  • Il estime nécessaire d’éradiquer la maltraitance envers les animaux.
  • Il propose de nationaliser EDF et Engie pour créer un pôle public de l’énergie pour mener une politique cohérente, en lien avec des coopératives locales de production et de consommation d’énergies renouvelables et en favorisant l’autoproduction et le partage des excédents.
  • Dans cette perspective, il souhaite nationaliser la branche énergies marines d’Alstom et la branche éolienne d’Areva. Il refuse l’abandon de la filière d’énergie marine et veut assurer son développement industriel par la nationalisation de la branche Énergies marines d’Alstom, cédée à General Electric, de la branche éolienne d’Areva, cédée à Siemens.
  • Adopter un plan de transition énergétique avec un double axe sobriété/efficacité énergétique et transition vers les énergies renouvelables
  • Il souhaite développer l’ensemble des énergies renouvelables
  • Il propose de sortir des énergies carbonées en commençant par l’arrêt des subventions aux énergies fossiles et de toute exploration de gaz et pétrole de schiste et de houille
  • Il désire stopper la privatisation des barrages hydroélectriques
  • Il souhaite abandonner l’opération visant à prolonger la vie des centrales nucléaires au-delà de quarante ans
  • Il propose de revoir la tarification énergétique en instaurant une tarification progressive sur l’eau et l’énergie incluant la gratuité des quantités indispensables à une vie digne et pénalisant les mésusages et gaspillages.
  • Il souhaite développer une filière bois écologiquement viable pour permettre une exploitation forestière respectueuse du rythme des forêts et de la biodiversité, répondant aux besoins (chauffage, ameublement, construction, etc.) et créatrice d’emplois locaux.
  • Il souhaite développer l’aquaculture écologique et instaurer un plan quinquennal pour l’aquaculture écologique, notamment marine et littorale, et soutenir l’utilisation des algues pour remplacer les énergies fossiles (plastiques, etc.).
  • Il souhaite créer un crime international d’écocide : atteinte grave à l’environnement, jugé par un tribunal international de justice écologique ou dans le cadre de la Cour pénale internationale.
  • Il propose de refuser les OGM, bannir les pesticides nuisibles en commençant par une interdiction immédiate des plus dangereux (glyphosate, néonicotinoïdes, etc.).
  • Il souhaite former, labelliser et coordonner les professionnels de la rénovation énergétique afin d’imposer une obligation de résultats.
  • Il désire créer une fonction de délégués départementaux à l’écologie chargés d’alerter sur les dysfonctionnements, sur le modèle des délégués départementaux de l’Éducation nationale.
   

“Défendre et reconstruire le maillage de transports en commun et de services publics sur tout le territoire, dans les départements ruraux et les quartiers populaires.”

  OBJECTIF

Nos réseaux de transport doivent être responsables et diversifiés. Leur accès doit être offert à tous.

MOYENS

  • Il souhaite mettre en place un plan de développement du ferroutage, qui consiste à charger des camions complets sur un train pour réduire le transport routier de marchandises.
  • Il veut introduire une contribution carbone sur le transport de marchandises.
  • Il souhaite re-nationaliser les autoroutes.
  • Il entend arrêter les grands projets comme Notre Dame des Landes.
  • Il aimerait développer le cabotage maritime entre les ports français ainsi que développer le transport fluvial.
  • Il désire bloquer la mise en concurrence du secteur ferroviaire : bloquer l’ouverture à la concurrence des TER d’ici 2023 et des trains de nuit et remettre en cause la libéralisation du transport de marchandises et voyageurs grandes lignes.
  • Il souhaite développer le transport ferroviaire.
  • Il propose de revenir sur la loi Macron et l’autorisation du cabotage par autocar : les liaisons par autocar doivent être autorisées seulement là où il n’y a pas de lignes TER et non en concurrence avec elles.
  • Il souhaite développer l’offre de services public.
   

“Je veux une sécurité sociale du logement, avec une garantie universelle des loyers qui a l’avantage de supprimer les expulsions locatives et de faciliter l’accès de tous à un logement."

  OBJECTIF

Pour Jean-Luc Mélenchon le droit à un logement décent pour tous est une priorité.
 
MOYENS

  • Il souhaite interdire les expulsions locatives sans relogement.
  • En même temps, il souhaite construire 200.000 logements publics par an pendant cinq ans aux normes écologiques.
  • Il veut imposer les hautes transactions immobilières par une taxe progressive.
  • Il propose l’isolation d’au moins 700.000 logements par an aux normes écologiques.
  • Il souhaite détecter à l’échelle locale les logements très mal isolés. Pour ce faire, il compte renforcer les programmes locaux de détection des passoires énergétiques, avec davantage de moyens humains et financiers.
  • Il propose de créer une garantie universelle des loyers pour favoriser l’accès de tous au logement, par l’intermédiaire d’une caisse de solidarité alimentée par les bailleurs comme le défend la Confédération nationale du logement.
  • Il souhaite mettre en place un « guichet unique » regroupant les demandes de financement, l’évaluation des besoins, la coordination des professionnels nécessaires pour organiser la rénovation par les propriétaires individuels.
  • Il entend soutenir les projets d’habitat participatif et coopératif.
  • Il désire instaurer la gratuité de l’accès et des quantités d’eau, électricité et gaz indispensables à une vie digne en commençant par faire appliquer l’interdiction de coupure d’eau et de réduction de débit au domicile principal.
  • Il désire travailler à généraliser et renforcer l’encadrement des loyers du secteur privé.
  • Il souhaite lancer un plan d’éradication du logement insalubre, de renouvellement urbain et de construction de logements sociaux en renforçant les sanctions des communes trop faiblement dotées en parc social.
   

“Garantir la continuité territoriale, l’interconnexion régionale et le désenclavement intraterritorial.”



OBJECTIF

Le maillage du territoire doit se faire par un système de bassins de vie reliés entre eux grâce à des transports publics et efficaces. Aucun territoire ne doit être laissé à l’abandon.

MOYENS

  • Pour lutter contre la désertification médicale, il désire créer un corps de médecins généralistes fonctionnaires rémunérés pendant leurs études.
  • Il souhaite restaurer la police de proximité. Pour cela, il propose de recruter des agents administratifs pour libérer les policiers et les gendarmes et leur permettre d’aller sur le terrain. Dans ce sens, il désire ramener les effectifs de polices et de gendarmes à ceux de 2007. Il entend ainsi restaurer la police de proximité en refondant les objectifs des polices municipales et affirmant la distinction entre les missions nationales et locales.
  • Il souhaite stopper l’étalement urbain en incitant au rapprochement entre bassins de vie et bassins d’emploi.
  • Il propose de lancer un plan d’éradication du logement insalubre, de renouvellement urbain et de construction de logements sociaux en renforçant les sanctions des communes trop faiblement dotées en parc social.
  • Il souhaite investir dans le développement des services publics. Il espère ainsi assurer l’égalité et la présence de l’État.
  • Il désire garantir la continuité territoriale (desserte de service public à tarifs réglementés), l’interconnexion régionale et le désenclavement intraterritorial (en Guyane notamment).
  • Il souhaite engager un plan pluriannuel d’investissement et de développement des services publics (transports, éducation, santé, logement, culture).
  • Il désire supprimer les exemptions fiscales bénéficiant aux ultra-riches pour les investissements outre-mer (notamment sur l’ISF).
  • Il refuse la compétition entre les territoires, et aimerait inverser la logique des métropoles et des méga-régions.
 

“Stopper l’étalement urbain en incitant au rapprochement entre bassins de vie et bassins d’emploi."

OBJECTIF

Jean-Luc Mélenchon veut créer dans chaque université, une université populaire ouverte à tous.

  MOYENS

  • Il désire réduire la TVA sur les produits de première nécessité.
  • Il souhaite déclarer le burn-out comme maladie professionnelle.
  • Il aimerait proposer un Plan personnalisé contre la pauvreté (PPP).
  • Il poursuit l’objectif zéro sans-abris.
  • Il aimerait développer les fermes pédagogiques et le bio.
  • Il propose l’abolition de la prostitution.
  • Il propose de créer 500 000 places de crèche dans les 5 ans.
  • Il propose une nouvelle carte scolaire instaurant la mixité sociale.
  • Il défend une scolarité obligatoire de 3 à 18 ans qui inclurait la gratuité des cantines, des transports scolaires, des livres et des fournitures.
  • Il aimerait créer dans chaque université, une université populaire ouverte à tous.
  • Il propose un remboursement à 100% les soins de santé prescrits, dont les soins et appareils dentaires, optiques et auditifs.
  • Il souhaiterait une légalisation du cannabis et un encadrement de la consommation, de la production et de la vente. Il propose d’affecter les recettes des taxes sur le cannabis à des programmes de lutte contre les addictions.
  • Il souhaite mettre en place un service citoyen obligatoire mixte : avant 25 ans, 9 mois comprenant une formation militaire, rémunérée au SMIC, affecté à des tâches d’intérêt général.
  • Il désire imposer un objectif d’alimentation 100 % locale et biologique dans la restauration collective.
  • Il aimerait soutenir la création de coopératives de consommation en lien direct avec les producteurs.
 

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image