Ça fait l'actu !

Collaboratif, Complémentaire, Évolutif : trois nouvelles visions des logements seniors

Billet
LDV Studio Urbain , le 13 janvier 2017
Dans un contexte où le vieillissement de la population est une donnée reconnue par l’action publique, les collectivités et les acteurs du logement réfléchissent et agissent de plus en plus pour renouveler l’habitat des seniors. L’augmentation de l’espérance de vie, ainsi que la très forte arrivée des baby-boomers à l’âge de la retraite ont en effet accéléré le phénomène de vieillissement de la population. A un moment où l’on réfléchit de plus en plus à ce que seront nos villes demain, les pistes renouvelant l’habitat des seniors ne sont pas forcément celles que l’on croit. En effet, au lieu de miser sur le tout connecté, sur l’intelligence des bâtiments et sur la seule adaptation de l’habitat en terme d’accessibilité, les concepteurs et les collectivités réfléchissent plutôt en termes d’usages, d’intégration du logement à la dynamique urbaine ou rurale, ou misent sur des bâtiments évolutifs et réutilisables. Et si demain le logement des seniors n’était plus une contrainte, mais une ressource ?

Petit tour d’horizon au travers de trois exemples bien précis, Béguinage & Compagnie, la Maison Nelly Berthold et Univers et Conseils.

Béguinage & Compagnie : une méthode collaborative qui se base sur l’usage des futurs habitants





Partant du constat que l’offre pour les personnes âgées incapables de rester dans leur domicile classique est insuffisante, Jean-François Trochon et Thibaut Henry se sont associés pour lancer Béguinage & Compagnie il y a deux ans.

Aujourd’hui, Béguinage & Compagnie conçoit et exploite un modèle de logements adaptés aux personnes âgées, seules, aux revenus modestes, avec une fragilité latente.

Pour faire face au manque de places pour personnes âgées, Béguinage & Compagnie propose de développer des structures d’accueil plus petites en associant au plus tôt les maires et les bailleurs sociaux afin de répondre aux besoins locaux des personnes qui ont des petits revenus. La meilleure façon de sortir les futurs résidents de l’isolement et de la précarité est pour Jean-François Trochon, de faire en sorte qu’ils se connaissent et qu’ils puissent ensemble imaginer le cadre de vie dans lequel ils vont habiter. De cette façon, Béguinage & Compagnie souhaite créer une solidarité entre les habitants avant même qu’ils emménagent dans leur nouveau logement.

Grâce à une méthode participative que Jean-François Trochon et Thibaut Henry ont mise en place, les futurs habitants se rencontrent régulièrement, à une fréquence de deux réunions par mois sur huit mois de coconception. Ainsi les futurs habitants peuvent déterminer quels seront leurs besoins, échanger avec d’autres parties prenantes comme l’architecte de leur logement et également créer une communauté avec les autres futurs habitants.



Pour Jean-François Trochon, il s’agit avant tout de partir de l’usage des habitants afin d’anticiper quels seront leurs besoins pour demain. « Dans nos béguinages, il n’y a pas de garage, nous misons plutôt sur des parkings. Cela ne dérange pas les futurs habitants de se garer à l’extérieur. En revanche, les ateliers de coconception nous ont permis de savoir que dans leur garage actuel, certains futurs habitants aiment bricoler. C’est pourquoi nous avons jugé utile d’inclure un atelier de bricolage commun pour les habitants au sein même de la résidence. Nous avons ainsi conçu ce lieu comme un lieu de cohésion et de rencontres entre les habitants. D’autres habitants nous ont parlé d’auto-partage et ce sont plein d’exemples comme ceux-là qui nous viennent de l’expertise des usagers, pour créer quelque chose qui corresponde vraiment à leurs besoins. »

Pour parvenir jusqu’à l’application de cette méthode, Béguinage & Compagnie associe toutes les parties prenantes qui vont à un moment ou à un autre intervenir dans le cadre de la construction jusqu’à la gestion de la résidence.

Ainsi, au cours d’une première étape, ils réalisent un diagnostic du territoire en lien avec la mairie. Sont alors identifiés les besoins du territoire, puis au-delà, quelles sont les personnes qui pourront habiter dans une future résidence. « Petit à petit, sont alors associés tous les acteurs » nous explique Jean-François Trochon. Dans une étroite collaboration avec le maire de la ville, des services d’aide à domicile, ainsi que les bailleurs sociaux, Béguinage & Compagnie identifie les personnes qui auraient besoin d’emménager dans une nouvelle résidence parce que la leur ne serait plus adaptée et que leurs moyens sont insuffisants pour la rendre aux normes.

L’approche de Béguinage & Compagnie est donc collaborative. Il s’agit d’associer toutes les parties prenantes d’un territoire avant même de construire le nouveau bâtiment à destination des seniors. En ce qui concerne les résidences, elles contiennent entre 20 et 30 logements.

Aujourd’hui, Béguinage & Compagnie est dans une phase de faisabilité et espère pouvoir démarrer deux projets de résidence dans les Hauts-de-France dans le cadre de coconception avec les habitants.


Pour lire la suite de l’article : Cliquez-ici


Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Tous à la Plage ! L'exposition avait été proposée par la Cité de l’Architecture et du Patrimoine l'hiver dernier

_ Brève

La réalisation devrait voir le jour d'ici 2019. Pour inciter à la cohabitation entre la ville et la nature l'architecte italien Stefano Boeri a voulu marquer les esprits avec la réalisation d'une forêt verticale de 90m de hauteur, composée de plus de 10.000 plantes.

_ Brève

Au Mexique, la ville touristique d'Amaitlán vit en autonomie énergétique et a été conçue de manière à ce qu'il n'y ait plus aucun déchet. Comment la ville trouve son équilibre entre écologie et tourisme ?

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image