Ça fait l'actu !

Quand la frontière entre les USA et le Mexique devient le support d’un message de paix

Brève
La Rédaction , le 03 janvier 2018
Enrique Chiu est né au Mexique. À 8 ans, il traverse la frontière avec sa mère avant de vivre pendant un an sans papiers à Los Angeles. Aujourd’hui artiste, le mexicain est revenu à la frontière, le long de laquelle s’élève un long mur qui sépare le Mexique des Etats-Unis.
Celui-ci représente pour Enrique Chiu une nouvelle occasion pour y apposer un message de paix, à l’aide de participants des deux pays. Sur près d’un mile (ce qui correspond à environ 1,6 kilomètre), des artistes se sont donc retrouvés pour réaliser une longue fresque murale, toute en couleurs. The Mural of Brotherhood (la Fresque de la Fraternité), initiée par Enrique Chiu, a ainsi réuni plus de 2600 volontaires pour donner des couleurs à la barrière séparatrice. Cet acte se place comme étant une riposte à la volonté du président américain Donald Trump de bloquer l’accès des migrants mexicains sur le territoire des Etats-Unis. L’objectif est également d’intégrer le Guinness Book des records du monde, la bible de toutes prouesses humaines et naturelles : la fresque serait en effet la plus longue du globe. Elle offrirait en ce sens un panorama remarquable sur un message d’espoir à destination des mexicains confrontés à la politique conservatrice de Donald Trump. Elle serait par la même occasion un véritable message de paix, délivré par les artistes pour l’ensemble des populations du globe, en espérant que ces dernières ouvrent les yeux sur les problématiques soulevées par ces frontières sur-protégées.

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Dans toute l'Europe les villes réglementent la plateforme de location communautaire Airbnb. En Espagne certaines villes ont pris des mesures fortes.

_ Brève

Dans le registre des villes qui subissent un tourisme de masse, Venise figure en tête, l’une des villes les plus visitées au monde fait face à une véritable marée de touristes journaliers dont le flot incessant a profondément impacté la cité des doges.

_ Brève

Les plateformes de locations touristiques sont dans le collimateur de la Loi ELAN qui prévoit d'instaurer une limitation du nombre des nuitées sur l’ensemble du territoire.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image