Ça fait l'actu !

Les futurs habitants fêtent leur aventure avec Habx !

Récit
La Rédaction , le 05 juin 2018
Nous avons été invités à la Fête des futurs voisins de Habx. Une belle occasion de rencontrer leur équipe et les futurs habitants de leurs programmes.
Un retour d’expérience assez complet qui nous a permis de plonger au cœur de leur démarche de co-conception et d'en savoir plus sur leur fonctionnement novateur et leur relation avec les acquéreurs.
Avant de vous narrer les différents témoignages, définissons d’abord ce qu’est Habx. Jeune entreprise, il s’agit de ce qu’on appelle une start-up. Comme me l’explique Philippe, futur habitant, “elle a débuté il y a trois ans dans des tout petits locaux ” et compte aujourd’hui “de plus en plus de collaborateurs”. Une réussite qu’il suit de près et dont il se réjouit. Le concept est assez simple, mais très innovant : permettre à des acquéreurs de co-concevoir leur futur logement en le personnalisant.

En effet, Habx donne accès au futur acquéreur à une plateforme de configuration en ligne qui lui propose de configurer tout son logement, du choix de l'exposition à l'étage dans le bâtiment, tout en garantissant le respect son budget. Après cette mise au point, une première proposition de plan est proposée, puis un rendez-vous est fixé pour échanger sur ce document. À la fin du processus, quand l'acquéreur a affiné son projet, il est contacté pour validation et peut alors procéder à une signature électronique pour sa réservation, de même auprès du notaire.

Nous vous proposons donc de nous suivre dans notre petite enquête afin de comprendre ce qui fait l’originalité de Habx et quelles transformations cela implique dans la conception des logements de demain.



Imaginez que vous puissiez personnaliser votre logement !

Le concept porté par Habx place l'habitant au coeur de la conception de son logement. Comme l’explique l’architecte de l’équipe, “avant d’intégrer cette entreprise, j’ai travaillé sur des projets d’habitat collectif et nous n’avions presque jamais de contact avec les acquéreurs”.

En donnant aux habitants plus de place dans la conception, Habx renverse donc la production habituelle d’habitat collectif puisque la “demande vient directement du futur acquéreur”. Habx devient l’oreille qui écoute les demandes et la main qui personnalise. Elle ne propose pas seulement un modèle de logement standard comme c’est le cas dans la plupart des conceptions d’immeubles collectifs, mais s’ajuste aux usages et s'imprègne des histoires de vie de chacun et chacune pour dessiner les logements.

Mais avec une telle approche, n’y a-t-il pas un risque à ce que les demandes ne puissent pas être intégrées dans les bâtiments déjà dessinés ? “Cela dépend du moment où commence le projet, admet Loukas, architecte pour Habx. Quand le projet est plus avancé, on arrive toujours à trouver un juste milieu qui n’impacte pas les attentes des acquéreurs.” Dans l'idéal, Habx intervient sur des projets très en amont, dès la phase d'esquisse, en travaillant sur des plateaux vides et intégrer les usages devient une démarche moins contraignante. “Il faut dire qu’on n’a pas de demandes trop exotiques non plus, car en soit le standard correspond à une demande réelle”, affirme l’architecte tout en expliquant qu'il conçoit aussi des logements très atypiques.



C’est plus sur les détails que cela se joue. En les écoutant, en prenant note de leurs habitudes de vie, Habx propose de redessiner les plans des logements pour aboutir à un habitat sur mesure. “C'est pas de l’architecture d’intérieure mais du détail d'usage”, affirme l’architecte. “On dort tous dans une chambre, on a tous un salon, on a les même typologies de pièces. En revanche, nous avons des comportements différents qui amènent des dessins plus spécifiques.” Par exemple, Françoise explique qu’elle a adapté son logement pour pouvoir pratiquer ses arts plastiques. Elle a pu créer un grand atelier en fusionnant deux chambres. Quant à Valérie et Xavier, ils ont pu adapter la chambre de leurs enfants et la concevoir de telle sorte qu’il s’agisse d’abord d'une grande chambre, puis qu’il soit possible de créer une cloison pour que chacun à terme ait son propre espace.



Ce travail de finesse est permis à l'architecte car il est en contact direct avec l’acquéreur, comme c'est le cas lors des commandes privées individuelles. Il peut ainsi saisir réellement les besoins et envies. Une chance que souligne l’architecte d'Habx : “C'est inédit. Les seuls architectes qui sont amenés à faire cela, ce sont des architectes qui font des logements individuels. Cela représente quand même une grande partie du métier, mais sur du logement collectif, cela reste très marginal.

Mais est-ce que les demandes sont toutes prises en compte ? Les futurs habitants affirment que non, mais que c’est le cas pour la grande majorité et que la personnalisation est tout de même très conséquente. Le jeu en vaut donc la chandelle ! “C'est vraiment notre appartement”, affirme Valérie.

Une relation privilégiée avec les futurs habitants

Qu’il s’agisse de Françoise, Xavier et Valérie ou encore Philippe, chacun des acquéreurs interviewés ce soir-là avait l’envie de rencontrer de nouveaux voisins, mais aussi de remercier les professionnels qui les ont accompagnés. Car oui, il semble qu’investir dans un logement avec Habx soit une aventure humaine. En parlant avec l’architecte et les futurs habitants, très vite nous réalisons qu’en plus de mettre en œuvre une nouvelle approche pour concevoir les logements, la start-up propose une manière de faire plus intime basée sur la confiance mutuelle et le dialogue.

Même si les futurs acquéreurs passent d’abord par un configurateur en ligne pour notamment décrire la taille des pièces et les équipements souhaités, ils sont très vite contactés, écoutés et accompagnés pour aboutir à une proposition personnalisée au plus proche de leur demande. Comme l’explique l’architecte, “ce sont les chargés de clientèle qui ouvrent la discussion pour leur permettre de raconter un peu leur histoire car souvent on décrit une pièce par sa surface, et non par son usage. C’est ce dialogue qui me permet ensuite de faire une première proposition de plan.

Une relation se met alors en place. Philippe explique que l’approche d’Habx propose “une vraie convivialité, un vrai accompagnement”. Il admire d’ailleurs la philosophie de l’entreprise, son ambiance générale et cela même si parfois il y a eu quelques contraintes imprévues. “Ils ont cherché à trouver une solution, vous les sentez même embêtés quand ils ne savent pas vous satisfaire. Ils sont vraiment investis”. Une philosophie d’entreprise qui a aussi touché Françoise qui raconte : “Pour résumer ma pensée, je pense qu’ils sont vraiment singuliers dans leur approche commerciale. Ils nous permettent de rentrer dans les détails.



Alors inévitablement, nous avons posé la question de l’investissement en temps pour une telle démarche. Loukas, l’architecte, nous explique que contrairement aux a priori, les futurs acquéreurs savent ce qu'ils veulent. Il ajoute : “Ils ont surtout besoin de temps pour appréhender les plans mais les scénarii aident à trancher.” Xavier et Valérie soulignent aussi la place particulière que donne Habx aux futurs habitants. “Au delà de concevoir les plans de notre logement, ils nous font réellement participer. Nous sommes partenaires du projet.

Les futurs habitants impliqués jusqu’à la livraison

La start up crée donc une relation privilégiée avec l’acquéreur mais aussi l’implique le plus possible et cela jusqu’à ce qu’il ait les clés de son appartement en main. Habx organise dans cette optique différents points de rencontre, explique aux habitants les différentes phases, à quel moment ils doivent participer. Ainsi, les futurs habitants comprennent bien que s’ils ne peuvent pas participer à une étape, c'est qu’ils n’ont pas la main sur ses enjeux. Et alors que la start-up pourrait chercher à communiquer au minimum, elle a fait le choix contraire. Habx joue la carte de la transparence et cherche avant tout à installer une confiance avec l’acquéreur. Une philosophie qui plaît et rassure les futurs habitants. “Par exemple, fait très important, souligne Xavier, ils nous ont mis à disposition une caméra sur le chantier. Cela nous donne une vision sur l'avancement du chantier. Ils ne cachent pas le chantier. C'est une sorte de transparence.”

Une implication qui va aussi au-delà du projet en lui-même puisque Habx cherche à créer du lien entre les futurs voisins avant même leur emménagement. “Ils ont déjà organisé deux précédentes rencontres", affirme Xavier et Valérie. C’est d’ailleurs tout l’enjeu de la fête des futurs voisins ! Permettre à tous de pouvoir déjà se rencontrer et de créer du lien.

Donner une vision de l’avancement du chantier, mettre en lien les futurs habitants, toutes ces démarches mises en place par Habx permettent de créer une attente active avant la livraison. Même pendant le chantier, les habitants ne sont pas écartés, ils s’impliquent en communiquant entre eux sur l’avancement des travaux, ils organisent les espaces partagés qui existeront dans le programme. Une démarche qui incite les futurs habitants à développer en amont des relations de voisinage. “On installe déjà le commun,” ajoute-t-il.



À cette Fête des futurs voisins, les habitants sont venus pour se rencontrer mais surtout célébrer l’aventure qu’ils ont vécu : celle d’avoir pu co-créer leur logement, d’être devenus des partenaires impliqués à chaque étape du projet, des acteurs à part entière dans la conception de leur logement ! Une manière de travailler qui repose sur une grande confiance permise par l’écoute, une relation privilégiée, un pouvoir de décision partagé, mais aussi une transparence et une information pédagogique continue sur l’ensemble des aspects du projet.

Reste alors une seule crainte, celle de l’après. Habx saura-t-elle préserver sa qualité humaine et son originalité au fur et à mesure du développement de l’entreprise ? Les logements personnalisés conviendront-ils aux habitants ? Seront-ils adaptés aux prochains acquéreurs ? En tout cas, au vu de notre accueil, de celui des futurs habitants et surtout du fait de leur philosophie, l’humain et la confiance semblent être une priorité dans leur manière de concevoir des logements. Une bonne nouvelle pour le logement de demain !



Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image