Ça fait l'actu !

MéGo ! et si les mégots se transformaient en mobilier urbain ?

Brève
La Rédaction , le 12 juin 2017
Les mégots de cigarette mettent environ 15 ans a se décomposer. Si nous ne pouvons compter sur le fait que les français arrêtent de fumer, que faire de ces mégots abandonnés dans l'espace public ? MéGo! nous propose une solution.
Malgré les différentes campagnes de sensibilisation autour des dangers de la cigarette, la consommation des français ne diminue que trop peu. Si cela influe sur leur santé, elle n'est pas seule victime de ce comportement. En effet, seulement une cigarette sur trois termine dans un cendrier. Une pollution pour notre environnement et nos espaces publics.

Pour palier cela, une petite entreprise du Finistère, MéGo!, cherche une solution pour valoriser les mégots. En dépolluant ces mégots, elle parvient à en faire du mobilier urbain.

C'est l'entreprise Eco-Action + qui a lancé les recherches d'un process pour dépolluer les filtres de cigarette à 100% de leurs substances nocives. Au final, c'est une sorte de boue noire qui en est ressortie. Celle-ci a ensuite été transformée en plastique. De cette expérience est née l'entreprise MéGo ! qui s'est aujourd'hui associée à un designer brestois pour concevoir du mobilier urbain à partir de leur plastique.

Si aujourd'hui l'entreprise a collecté plus de 800 kg elle a la capacité de traiter jusqu'à 50 tonnes par an. Pourtant, l'entreprise rappelle que le recyclage n'est pas une fin en soi et que l'objectif est de ne plus voir de mégots au sol. Des dispositifs de collecte pédagogiques sont donc à l'origine de leur projet.

Pour en savoir plus sur cette entreprise responsable, rendez-vous sur leur site !

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Depuis plus de 10 années, le quartier revitalisé de l’Île de Nantes accueille un ensemble de créatures toutes plus folles les unes que les autres, dans un cocktail de technologie et de vie animale. Parmi celles-ci Le Grand Éléphant des Machines accueille plus de 650 000 visiteurs par an et est devenu un véritable symbole attractif de la redynamisation de l’ancien secteur industrialo-portuaire, mais est sur le point de se reposer quelques mois…

_ Brève

Après avoir déjà imposé un péage urbain en 2003, la capitale britannique a initié ce lundi 23 Octobre une nouvelle taxe destinée aux utilisateurs de véhicules dont les émissions seraient trop élevées. En particulier, les véhicules construits avant 2006 sont concernés, ainsi que ceux roulant au diesel. Cette mesure déjà évoquée en début d’année par le premier ministre Sadiq Khan s’insère dans un cadre de protection de la santé des utilisateurs du centre-ville londonien.

_ Brève

Déjà présentés lors de la COP21 en 2015 avant d’être implantés en Israël et aux États-Unis, les arbres multifonctions (ou eTree) ont fait leur première apparition en France en Mai 2017 à Nevers. Avec sa récente implantation à Marrakech, un an après la COP22 accueillie par la capitale marocaine, le phénomène démontre une tendance à la fois symbolique et surtout urbainement novatrice.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image