Ça fait l'actu !

Habitat et Partage, l’immobilier à la sauce ESS ?

Billet
LDV Studio Urbain , le 15 novembre 2019
En plein développement, l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) se déploie en France, notamment depuis sa reconnaissance par la Loi du 31 juillet 2014, qui en fait une économie à part entière. Véritable alternative à l’économie de marché, elle transforme de nombreux secteurs, y compris l’immobilier. Explorons ces changements avec le cas concret d’Habitat et Partage, une société coopérative d’habitat participatif.
Promouvant des valeurs d’utilité sociale, d’équité, de protection de l’environnement, l’ESS regroupe l’ensemble des coopératives, mutuelles, associations, mais aussi fondations et sociétés commerciales qui agissent au quotidien pour tendre vers un meilleur équilibre entre performance économique et cohésion sociale. Elle propose différents dispositifs économiques, financiers et modèles d’organisations, visant au travers d’actions socialement utiles, un fonctionnement économique coopératif et ancré localement.

Avec l’émergence de l’innovation sociale et de l’habitat participatif, qui transforment les méthodes de faire l’immobilier, on constate ces dernières années, une mutation progressive du secteur. Naissent de nouvelles approches intégrant des thématiques telles que le lien social, l’autogestion, le partage et la solidarité. Peut-on pour autant déjà parler d’immobilier à la sauce ESS ?

Changer la logique immobilière : l’ESS par le prisme de l’habitat participatif



L’habitat participatif se démocratise dans les années 2000 en France et impulse progressivement un autre modèle. Il s’agit d’une nouvelle forme de promotion immobilière intégrant une démarche citoyenne, qui regroupe plusieurs ménages ayant pour volonté de concevoir, construire, financer et gérer ensemble un immeuble collectif. Cette nouvelle manière d’habiter a été officialisée par un cadre juridique instauré par la loi Alur en 2014. Une reconnaissance qui facilite aujourd’hui sa mise en place.

Totalement inscrit dans cette mouvance, Habitat et Partage cherche à développer le modèle de l’habitat participatif dans l’optique d’aller plus loin que sa forme actuelle. Car si l’habitat participatif a le vent en poupe, les projets ont pourtant parfois du mal à décoller, que ce soit en raison de la complexité pour les groupes d’habitants de monter un projet, les difficultés à réunir les financements ou une co-construction qui peine à voir le jour.

Dès ses débuts, l’ambition du projet d’Habitat et Partage est claire. Le Groupe cherche à monter des projets participatifs par le biais de divers moyens : d’abord, l’auto-promotion d’habitats participatifs pour le développement d’un parc immobilier qui lui sera propre, et ensuite, l’accompagnement d’une Société Civile Immobilière d’Attribution (SCIA), permettant l’achat à plusieurs d’un bien immobilier.

Pour lire la suite de l'article, rendez-vous ici !

Les commentaires sont fermés.