Ça fait l'actu !

La transition énergétique est à nos portes : l’exemple de l’écopôle de Perpignan

Billet
EDF Collectivités , le 09 avril 2018
Alors que le terme de « transition énergétique » est aujourd’hui dans toutes les bouches et dans tous les esprits, principalement des acteurs politiques, encore faut-il réussir à engager une démarche pour l’impulser et la mettre en route territorialement. Cette ambition résonne comme un écho dans les programmes et les volontés affichées par les acteurs publics qui souhaitent atteindre une certaine maturité en termes de respect de l’environnement, sans toujours faire preuve de mesures concrètes.
Pour certaines collectivités pourtant, le défi à relever est tout à fait d’actualité. Nous évoquions dans un précédent article le cas de Grenoble et de son partenariat avec EDF dans ce cadre. Perpignan semble de la même manière bien engagée en faveur d’une évolution durable pour l’environnement.

Un projet hautement technologique de traitement des déchets.

En particulier, la préfecture des Pyrénées-Orientales a décidé de se pencher depuis maintenant plus de 15 ans sur l’épineuse problématique liée à la gestion des déchets urbains. De nombreuses villes sont confrontées à ces questions d’ordre public : que faire des déchets au quotidien ? De quelles manières et où faut-il les transporter ? Quel est l’impact de leur présence, même encadrée, sur l’environnement local ? À ces questions, Perpignan a su trouver une réponse qui semble tout à fait adaptée à ses besoins et à ses objectifs.

Par la construction d’un écopôle en périphérie de la ville, les déchets pourront ainsi être revalorisés, et être utilisés pour produire de l’énergie propre. Cet écopôle est exploité par la filiale d’EDF appelée TIRU et spécialisée dans la revalorisation des déchets, notamment en énergie et en matière recyclée. Par le biais d’un centre de tri moderne et technologique, et d’une méthode de récupération des vapeurs dégagées lors de leur combustion, les détritus sont transformés en électricité qui peut par la suite être redistribuée sur le réseau d’électricité.

Cette unité de revalorisation permet de traiter plus de 240 000 tonnes de déchets ménagers résiduels et industriels chaque année. Elle a été créée sous l’impulsion du SYndicat Departemental de Transport, de Traitement et de Valorisation des Ordures Ménagères des Pyrénées Orientales (SYDETOM66), avant d’être confiée pour exploitation à TIRU. Mais initialement, ce projet trouve sa source par l’appel à projet de Eco-emballages visant à adapter le tri des déchets des particuliers. L’écopôle, centre de tri technologiquement innovant, semble donc porter dans son fonctionnement les clés d’une démarche assurément tournée vers l’avenir.



Des résultats prometteurs pour le développement territorial

Le centre permet de revaloriser quotidiennement les déchets de plus de 100 000 habitants présents dans la collectivité de Perpignan. Cette capacité semble véritablement prometteuse dans les domaines liés aux enjeux urbains d’aujourd’hui et aux enjeux de la transition énergétique. Avec les 240 000 tonnes de déchets traités, qui correspondent également aux détritus issus de l’industrie locale, une quantité insoupçonnée d’énergie électrique et renouvelable peut être produite ! En l’occurrence, il s’agit de l’équivalent de la consommation de 62 000 foyers chaque année qui est revendu à EDF, c’est-à-dire environ 115 000 MWh (MégaWatt par heure). Ce chiffre correspond environ à la moitié de la population de Perpignan, ce qui est loin d’être négligeable à l’échelle de la métropole !

Par ailleurs, la proximité géographique avec l’Ensemble Éolien Catalan, installé en Juin 2016 par EDF Énergies Nouvelles, en fait un territoire particulièrement performant dans le monde de la production d’énergies renouvelables. L’Ensemble Éolien Catalan se place en effet comme étant le parc éolien le plus puissant de France. Mais ce développement vert implanté localement, s’il paraît particulièrement stable et solide, est également un bel exemple de résultats plus que satisfaisants en matière de transition énergétique.



L’exemplarité d’un territoire en matière de transition énergétique

Si le projet perpignanais n’était initialement qu’un premier test du concept, son efficacité est aujourd’hui bel et bien prouvée. Les résultats sont d’ailleurs tellement satisfaisants que de nouvelles structures commencent à voir le jour dans d’autres territoires français. C’est le cas notamment depuis Mars 2017 de l’écopôle de Lambert, à proximité de Narbonne : un nouveau projet dont l’ambition est tout à fait similaire à celle présentée par Perpignan 3 années auparavant.

Cette montée en puissance des attitudes favorisant le recours aux énergies renouvelables démontre une fois de plus que les enjeux et les exigences environnementales sont de plus en plus ancrés dans les esprits. L’utilisation des ressources renouvelables semble donc devenir aujourd’hui un impératif à respecter. Cette nouvelle posture en matière de développement durable tend à devenir le fer de lance de l’épanouissement de tous les territoires.

Le recours aux énergies renouvelables et locales est donc aujourd’hui un véritable atout territorial. En plus de répondre aux exigences climatiques, un apport social et économique s’applique durablement. Avec un approvisionnement dont on peut s’assurer une certaine constance, avec un dynamisme et une envie de regarder vers l’avenir, c’est l’autonomie énergétique du territoire qui est mise en avant. Celui de Perpignan l’a bien saisi, et son évolution dans le domaine en fait en ce sens, et à l’échelle du pays, un cas d’école sur lequel on peut continuer de s’inspirer.

Les commentaires sont fermés.