Fabien Ecochard, capture à travers le monde, des instants de vie. Il en fait des tableaux cinématographiques où chaque détail apporte au cadre. En un « clic », le photographe transforme un café en scène de film. Tous les objets sont parfaitement à leur place et son utilisation de la lumière amène à chaque cliché une atmosphère bien particulière. Aujourd’hui, la rédaction s’intéresse à sa série photographique qui met en scène les fameux néons américains.

Néons n.m: Éclairage sous la forme d’un tube lumineux fluorescent ou luminescent.

Exemple: « Des enseignes au néon ondulaient comme de brillantes couleuvres électriques dans le brouillard nacré ». (Norman Spinrad)

Lorsque l’écrivain New Yorkais, de science fiction écrit ces mots, il ne sait pas que Fabien les transformera en photos. L’artiste immortalise les néons et leurs halos, créant des clichés pops, sombres, angoissants, synonymes d’une Amérique passée, oubliée. 

Et, quand il utilise son sens du détail, associé aux couleurs pop des néons américains, les clichés en deviennent presque « Lynchest ».

La ville s’apprécie aux travers de ses lumières et quand on observe les travaux de Fabien Ecochard, nous plongeons dans une nouvelle époque, chacune de ses photos est le début d’une histoire ou la fin d’une autre. 

 Americana Blues, c’est le titre de sa série, et c’est bien notre sensation lorsqu’on s’attarde sur ses photos.

Retrouvez ici son instagram afin de stimuler votre imagination. Ou encore son site ici ou vous trouverez l’ensemble de son travail. Nous vous conseillons surtout de faire un tour dans sa rubrique « New York cine’s » ou chaque Gif est une hypnotisante ode au cinéma.

Toutes les photos on été publié avec l’aimable autorisation de Fabien Ecochard