16 950 kilomĂštres. C’est la distance qui sĂ©pare Paris de la ville de Sydney, en Nouvelle-Galles du Sud. D’un point de vue europĂ©en, la terre rouge australienne nourrit notre imaginaire d’un idĂ©al d’excursion. L’Australie, nec plus ultra du voyage dĂ©paysant, pays que l’on s’imagine parcourir en grand van amĂ©nagĂ©, guitare en bandouliĂšre, allant de plage en plage pour surfer sur la vague, nous paraĂźt bien lointaine et inaccessible.

Et pour cause, s’il vous arrive un jour de voyager en Australie, un vol depuis New-York est dĂ©sormais direct, en 19h de voyage. Mais depuis la France, vous devrez forcĂ©ment effectuer, une, deux, voire trois escales avant d’arriver Ă  bon port… L’Australie, cette contrĂ©e ocĂ©anique si lointaine, se mĂ©rite. Peut-ĂȘtre en effet que de cet isolement face au reste du monde, la belle Sydney, plus grande ville australienne, cultive le charme de l’inaccessible. Raison de plus pour lui succomber complĂštement et aller dĂ©couvrir son hiver austral, dĂ©routant, pour nous autres europĂ©ens.
Sydney fascine. Premier pĂŽle Ă©conomique du continent ocĂ©anien, la modernitĂ© de son architecture se mĂȘle harmonieusement avec les anciens bĂątiments coloniaux britanniques, le faste de l’architecture victorienne, les immenses grattes-ciels modernes rappelant plutĂŽt les Etats-Unis, ainsi que les grands Ă©tendues naturelles dont la Baie de Sydney fait partie et qui laisse sans voix. À l’image de l’architecture originale et peu commune de son opĂ©ra, Sydney est en effet une ville aux multiples facettes.

Saviez-vous que le chantier de construction de l’opĂ©ra de Sydney, achevĂ© en 1973, a durĂ© plus de 14 ans, que son architecte Ă©tait danois et que les baies vitrĂ©es de ses murs furent importĂ©es de France par l’entreprise Saint-Gobain ? Vous n’avez pas fini d’en apprendre sur l’Australie…

Sydney

Construction de l’OpĂ©ra de Sydney vers 1970 – ©Aussie~mobs via Flickr


DĂ©couvrez en image un paysage inĂ©dit. Sydney et son opĂ©ra, sa baie, ses beaux jours, ses grattes-ciels et ses plages ensoleillĂ©es… bienvenue dans le monde de NĂ©mo !