Ça fait l'actu !

Une tour modulable pour Dubaï

Brève
La Rédaction , le 22 juin 2018
L'agence RGG Architects propose à Dubaï une tour entièrement faite de blocs modulables ! Un bâtiment pour le moins singulier en comparaison des gratte-ciels de la ville des Émirats.
Cette proposition architecturale tranche avec les habitudes de la ville des Émirats arabes unis ! Nhabitat, voilà le nom de la tour proposée en 2017 par l’agence d’architecture turques RGG Architects. Une tour à l’aspect original, et pour cause puisque l’agence a voulu casser avec le paysage froid et monotone des tours de Dubaï. Cela est dû à un design à l’opposé de ce que l’on peut voir dans la ville émirienne car elle compose de cubes de 8m, empilés les uns sur les autres pour former une immense structure verticale de 310m à l’aspect pixelisé.


Situé à proximité de la marina, les cubes qui composent la tour sont tous modulables, c’est à dire que chacun d’entre eux peut répondre à un rôle précis. Par conséquent, ils peuvent s’assembler pour générer des espaces de tailles et de formes variées. En effet, la conception de la tour a été basé sur un algorithme ce qui fait d’elle un modèle reproductible et modifiable à souhait, ainsi des cubes pourront venir se greffer pour compléter la structure ! La tour est prévue pour accueillir de multiples usages, avec notamment des résidences et des chambres d’hôtels mais aussi dans les niveaux inférieurs des espaces publics et des parkings automobiles.


L’autre aspect sur lequel les architectes se sont tournés est celui de l’écologie et notamment l’optimisation énergétique de la construction. La tour est pensée comme un véritable micro-climat, grâce à de grandes fenêtres occupant l'entièreté des faces du cube. a lumière est utilisée au maximum de son potentiel ! Les balcons sur les toits des cubes forment des jardins privés qui verdissent l’ensemble du building. Enfin, l’agence souhaite par son projet insuffler un nouveau style architectural pour Dubaï, celle d’une ville moins orientée sur les symboles du luxe et de la finance mais plus ouverte et diversifiée. Reste à voir si cela intéressera la ville...

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

L’habitat indigne, c’est 450 000 logements estimés en France selon le Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales. Sans compter les habitations non répertoriées ! Pour ne plus subir d'autres tragédies, des acteurs mobilisent les citoyens pour lever le voile sur la situation critique des bâtiments.

_ Débat

D’après un article paru dans le World Economic Forum, le monde devrait construire 2 milliards de nouveaux logements dans les 80 prochaines années pour répondre à la population grandissante. Pourtant, la situation actuelle ne semble pas suivre cette trajectoire. Plusieurs mégapoles doivent faire face à une demande toujours plus forte et une offre qui peine à y répondre. Dans ces conditions, comment les villes peuvent-elles répondre à ce défi ? Devront-elles se densifier davantage pour loger tous les urbains ou innover afin d’offrir un logement de qualité pour tous ?

_ Brève

Et si demain, au lieu de prendre l'ascenseur pour monter les étages d'un gratte-ciel, on prenait le vélo? L'idée prête à sourire et pourtant c'est ce que propose Elena Larriba avec une bicyclette un peu étrange qui propose une alternative aux escaliers et aux ascenseurs, notamment dans les lieux contraints.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image