Ça fait l'actu !

À Strasbourg, le retour de l’énergie fatale

Brève
La Rédaction , le 22 mai 2018
À Strasbourg en 2016, une nouvelle centrale biomasse a vu le jour. L’objectif de cette centrale est de fournir au réseau de chaleur local une énergie dont la source est entièrement renouvelable, menant l’Eurométropole à 70 % d’utilisation d'énergie propre. Cette usine pourtant, dégage en contrepartie une grande quantité d’énergie sans que celle-ci ne soit réutilisée. Cette énergie perdue désigne ce que l’on appelle l’énergie fatale !
Juste à côté de cette centrale biomasse construite en 2016, un grand terrain est aujourd’hui encore vacant et présente une surface de 1,3 hectare. Alors qu’une grande quantité d’énergie est inutilisée à proximité immédiate, l’Eurométropole de Strasbourg a sauté sur l’occasion pour y imaginer un nouvel équipement urbain qui serait en capacité de bénéficier de l’énergie fatale produite par la centrale biomasse.

L’idée principale développée par la collectivité concerne aujourd’hui l’idée d’une nouvelle serre urbaine, chauffée par l’énergie fatale inutilisée ! La pollution des sols ainsi que l’étendue du terrain a en effet poussé l’agriculture urbaine, en hauteur et donc pas directement sur la terre, à s’imposer dans le choix des élus.

Ce que contiendra la serre urbaine ne fait pas encore l’unanimité, mais un appel à manifestation d’intérêt permettra à la meilleure idée d’être sélectionnée. Pour le moment une chose est sûre : le retour de l’énergie fatale pourrait bien apporter sa pierre à l’édifice d’une ville durable !

La centrale biomasse de Strasbourg

Photo : Frédéric Scheiber / 20 MINUTES

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Sous les regards curieux des passants, une structure à la forme étonnante se dresse en plein Paris. Installation artistique ? Théâtre de rue ? Exposition ? Concert ? Son aspect questionne et intrigue… Et si vous y entriez pour découvrir ce que cache la coquille de cet escargot urbain ?

_ Brève

Un parc urbain plus grand que Central Park, c’est possible ? Et oui, vous ne rêvez pas, c’est bien l’ambition de la ville de Montréal avec son nouveau projet vert : le Grand Parc de l’Ouest, un concentré de nature en ville !

_ Brève

Fortement industrialisée durant les années 60, par sa proximité avec le grand port de Dunkerque, la commune de Grande-Synthe souffre aujourd’hui des effets d’une crise sociale liée à une rapide désindustrialisation de son territoire. Pour rebondir, la mairie a fait un nouveau pari : celui d’une révolution verte !

0 Commentaires

  1. […] ville de Strasbourg veut conquérir sa rivière (l’ill), une volonté affirmée par de nombreuses initiatives depuis […]

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image