Ça fait l'actu !

Les villes végétalisées sont-elles résilientes ?

Débat
LDV Studio Urbain , le 13 novembre 2017
A Courbevoie, à l’occasion de la fête des jardins de 2015, l’ensemble des habitants se sont regroupés le long de l’allée des vignerons. L’idée ? Transformer cette allée plutôt banale en promenade plantée. Une initiative qui résonne en échos avec les 46 kilomètres de ruelles vertes constituées à Montréal. A Milan, un hectare de forêt végétale a été déposé sur deux tours. À Kaohsiung City, près de Taïwan, un paysage au coucher du soleil, composé de plus de 10.000 variétés de plantes constitue aujourd’hui la plus grande fresque végétale urbaine.


Au cours des dernières années, les concepteurs de projets urbains comme architecturaux n’ont qu’un mot la bouche : végétaliser. L’année dernière encore, la Ville de Paris lançait un appel à projet nommé “Parisculteurs”. L’objectif ? Remettre la végétation au cœur des villes pour améliorer notre qualité de vie et répondre aux défis environnementaux qui s’offrent à nous. En effet, remettre du vert en ville permettrait de réduire la pollution urbaine et de lutter contre le réchauffement climatique.

Une défi d’ordre majeur ! En effet, dans un article récent, la revue américaine Nature Climate Change annonçait une hausse de 8°C à prévoir dans certaines villes d’ici 2100.

Comme chacun d’entre nous a pu l’apprendre à l’école, “par le phénomène de photosynthèse, les végétaux absorbent le dioxyde de carbone pour rejeter de l’oxygène”. Ainsi, la végétalisation des villes pourrait permettre la réduction de leur empreinte écologique. Pour autant, ces projets sont-ils suffisants ? La végétalisation des zones urbaines est-elle une réponse résiliente et durable aux nombreux défis écologiques urbains ? Verdir nos villes suffira-t-il à les “nettoyer” et inverser la tendance ? Si la ville végétalisée constitue une réponse, il semblerait qu’elle ne soit pas une solution en soi.

L’îlot de chaleur urbain : quels risques climatiques urbains ?



Pour lire la suite de l'article, cliquez ici.

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Mardi dernier, Emmanuel Macron annonçait son orientation quinquennale pour la nouvelle politique de la ville. Un levier stratégique majeur dans le développement territorial de notre pays. Cette année, la politique de la ville fête ses 40 ans. Mise en place en 1977, cette politique avait pour ambition d’intégrer les banlieues françaises au tissu métropolitain. Depuis, chaque président impulse sa propre politique de la ville. Quelle est donc celle de notre nouveau président ?

_ Brève

Feng Shui, méditation et encens pourraient définir l’ancienne architecture asiatique. Le modernisme a instauré les buildings gris et « l’architecture de la photocopieuse ». La nouveauté ? Les prouesses techniques modernes associées au spiritualisme asiatique d’antan.

_ Brève

Passer une journée à New Delhi correspond actuellement à fumer 2 paquets de cigarettes par jour, les autorités sanitaires tirent la sonnette d’alarme.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image