Ça fait l'actu !

Un artiste recrée l’air des villes les plus polluées dans 5 “dômes de pollution”

Brève
La Rédaction , le 17 avril 2018
À Londres, une installation artistique sera accessible au public entre le 18 et le 24 Avril prochain et permettra de découvrir l’odeur quotidienne de l’atmosphère de 5 villes du monde. Dans 5 dômes indépendants situés à la Somerset House de la capitale britannique, l’artiste Michael Pinsky a en effet recréé le doux parfum que leurs habitants respirent chaque jour. Ou pas.
Les odeurs ambiantes de Londres, de Sao Paulo, de Pékin et de New Delhi pourront ainsi être découvertes par les visiteurs pour prendre conscience de la situation atmosphérique de chacune de ces villes. Parmi celles-ci sera d’ailleurs également présente la petite commune de Tautra, une petite péninsule toute calme en Norvège, dans laquelle règne davantage l’odeur du pin maritime et où la qualité de l'air est exemplaire. En permettant de comparer les différences d’odeur des villes parmi les plus polluées du monde, l’artiste et ses « Pollution Pods » ont pour objectif de sensibiliser le grand public aux effets néfastes de la pollution sur les habitants.

En effet chaque année à Londres, 9400 personnes sont prématurément victimes des gaz toxiques. Autant dire que c’est un fléau qui touche toutes les villes polluées du monde. Mais restez sans crainte : les 5 dômes n’enferment pas de gaz toxiques, seulement des parfums recréés par des spécialistes de la qualité de l’air et des experts olfactifs.

Cette expérience a été commandée par l’Université norvégienne de Sciences et Technologies afin de sensibiliser les visiteurs et leur faire prendre conscience par la stimulation de leurs sens des enjeux de la pollution, de New Delhi à Tautra. L’art sera t-il capable de faire évoluer les consciences sur les dangers de la pollution en ville ?



Vous aimerez aussi ...

_ Débat

En regardant la carte du Tour de France, on peut vite s’apercevoir de l’absence de passages dans les grandes villes françaises. Si quelques étapes partent ou se terminent en ville, le Tour est un événement à dominante rurale qui invite chaque été à la découverte des sublimes paysages de la campagne française. Mais le vélo n’est pas qu’une pratique sportive, il a aussi vocation à devenir un moyen de transport, une pratique urbaine de plus en plus courante. Alors le Tour ne pourrait-il faire quelques étapes urbaines pour inciter le retour du vélo dans nos villes ?

_ Brève

A Saint-Etienne se tient depuis début mai 2018 et jusqu'à Janvier 2019, une exposition qui revient sur l'histoire des vélos, la richesse de ces différents aspects dans la vie quotidienne au fil des décennies, mais aussi son rôle dans les villes d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

_ Brève

Alors que les abeilles subissent une disparition massive à la campagne, les butineuses semblent apprécier la vie urbaine et des ruches s’installent un peu partout en ville. Pourtant la biodiversité de l’espèce est toujours menacée...

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image