Ça fait l'actu !
La ferme des possibles, le terreau d’une société plus solidaire
Nous sommes en 2018, et pourtant, au cœur de la Seine-St-Denis urbanisée subsiste encore et toujours des terres agricoles. Y a germé un projet à la limite de l’utopie, un projet économique qui prend en compte l’humain, le social dans une approche solidaire : la Ferme des possibles de Stains.
La cohabitation est-elle l’avenir de l’architecture ?
En 2016 a été inaugurée à Londres la « plus grande colocation du monde ». The Collective compte 546 chambres, des espaces de co-working (= cotravail), des cafés et restaurants, des espaces de sport et de loisirs, une laverie, ainsi qu’une bibliothèque. Un tel lieu suggère un nouveau concept d’habitation en ville, le co-living qui offre un espace de vie où prévalent les principes de communauté et la convivialité entre voisins.
Rencontre avec Marthe Pommié du Lab-Zéro, un laboratoire innovant pour repenser l’action publique !
A Marseille, la Préfecture de la Région PACA expérimente de nouveaux modèles d’action publique avec la création d’un laboratoire d’innovation publique, nommé le Lab Zéro. Ce projet s’est fixé un objectif ambitieux, celui de réduire drastiquement, à zéro, le nombre de sans-abris dans les rues de la cité phocéenne. Une ambition pour stimuler l’innovation qui a permis de mettre en place un service dédié aux personnes de la rue qui leur permet d’éviter les périodes d’attente trop longues des services d’accueil en leur offrant rapidement un logement dans des bâtiments vacants.
Les logements connectés : un désamour des habitants ?
Au cours des dernières années, le logement connecté a évolué : d’un concept abstrait, il est passé à une offre concrète de produits et de solutions. Plus écologiques, plus intelligents, les logements connectés semblent être l’avenir. Pourtant, les habitants n’ont pas tous l’air d’accrocher à ce nouveau mode de vie.
Cycle-terre à Sevran, la première brique pour des villes plus naturelles !
Avec la construction du métro du Grand Paris Express, c’est 43 millions tonnes de terres qui sont extraites du sous-sol ! La Société du Grand Paris s’est donc lancé un défi, celui de revaloriser 70% d’entre-elles. C’est dans ce cadre que Grand Paris Aménagement a lancé un projet nommé Cycle-terre, visant à réutiliser les matériaux des déblais issus des travaux de la prochaine gare Sevran – Livry du Grand Paris Express. Un projet qui vise aussi à mobiliser un réseau d’acteurs afin de mener une réflexion plus globale sur la revalorisation de la terre dans la construction.
La “maison en kit”, l’habitat de demain ?
Les maisons préfabriquées ou “maisons en kit” grâce à leur coût modéré, leur facilité de déplacement et leur faible consommation en énergie, gagnent ces dernières années en popularité. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Préfabriquée, elle est démontable et adaptée à l’autoconstruction. Par ailleurs, elle est aussi étudiée pour pouvoir être désassemblée, déplacée et ré-assemblée facilement.
Une frugalité heureuse pour nos villes ?
Depuis quelques années, les enjeux du réchauffement climatique se font de plus en plus prégnants et on le sait, notre planète subit une pression démographique forte liée à une population mondiale en permanente croissance. Ainsi, chaque année, le Jour du dépassement mondial arrive plus tôt.
Les starchitectes sont-ils en voie d’extinction ?
La vision de l’architecte est-elle en train de connaître une grande mutation ? Le phénomène des starchitectes, vedettes de l’architecture dont les villes s’arrachaient les projets, semble en effet tourner une page. Fini les budgets faramineux pour des buildings “œuvre d’art”, les villes investissent désormais davantage dans une nouvelle génération d’architectes aux projets plus collaboratifs, moins centrés sur l’expression d’une personnalité et qui propose davantage un nouveau mode de vie. Comment se fera l’architecture de demain sur ce nouveau modèle ? Est-ce réellement la fin des starchitectes ? Et que cela présage-t-il pour les générations à venir ?
Le street-art est-il devenu un art élitiste?
Le street art est-il toujours un art dissident ? C’est une question de plus en plus légitime car étant toujours plus institutionnalisé, il est parfois même protégé par des vitres sur certains murs de la ville et source de hausse de prix de l’immobilier.
Afro-futurisme : Quels imaginaires et futurs pour les villes africaines ?
Avec la sortie récente au cinéma du blockbuster Black Panther, c’est un nouveau regard qui se dessine sur l’urbain. L’esthétique des villes africaines se dévoile aux yeux du grand public, mais également auprès des professionnels de la ville. La culture et l’art africains trop longtemps écartés des courants de pensée occidentaux révèlent aujourd’hui une splendeur qui mérite que l’on s’en inspire pour les villes de demain. Alors quels sont les enjeux et les opportunités que présente ce que l’on appelle “l’afro-futurisme” ?
Gare du Nord, la gare du futur ?
Grande nouvelle, la gare du Nord va s’agrandir à horizon 2023 ! Réforme SNCF, après Brexit, accueil des Jeux Olympiques de 2024 ou encore Paris 2030, la gare du Nord est au cœur d’enjeux d’ampleur actuels et futurs.
Planification urbaine à São Paulo, quel avenir pour la ville ?
La ville de São Paulo traverse depuis quelques années une crise du logement. Elle était devenue un cas d’étude d’étalement urbain anarchique et d’inégalités urbaines avec plus d’un million d’habitants vivant encore dans les favelas ou les immeubles abandonnés en centre-ville.
Kigali, un modèle pour les villes africaines ?
Alors que le Rwanda a subi en 1994 un génocide tragique, sa capitale Kigali est devenue en quelques décennies une ville durable en accord avec les Objectifs de développement durable de l’ONU. Un succès qui s’explique par des projets innovants qui tendent vers la cohésion sociale, mais aussi la propreté urbaine par des travaux communautaires et la réduction du trafic automobile en ville. Un modèle à suivre pour les villes africaines ?
Le port du futur est en construction à Stockholm
Les pays scandinaves sont connus pour leur approche novatrice de la ville durable. Depuis 2009, Stockholm développe un projet d’écoquartier de grande ampleur, 236 hectares sur un ancien site industrialo-portuaire : le Stockholm Royal Seaport. Smart-grids, bâtiments connectés, système de gestion des déchets innovant, mobilité durable, le projet se veut innovant sur différents domaines. Son objectif est d’être intégralement indépendant des énergies fossiles en 2030. Mais ce projet est-il vraiment innovant et qu’apporte-il de nouveau pour les villes de demain ?
« Vélo-cargo », le retour d’un héros ?
En ville, les effets néfastes des véhicules polluants et individuels invitent de plus en plus à repenser les modes de déplacements urbains. Tramway, piétons, vélos et autres moyens « doux » ou plus respectueux de l’environnement reprennent leurs droits sur des espaces urbains qui étaient jusqu’alors largement dominés par l’hégémonie de la voiture personnelle.