Ça fait l'actu !

Clermont-Ferrand : 6 propositions pour promouvoir les mobilités durables

Brève
La Rédaction , le 05 décembre 2017
Lors des rencontres citoyennes “Libres comme l’R” entre les mois de Septembre 2015 et de Juin 2016, les acteurs de la mobilité dans la métropole clermontoise ont pu se pencher sur la définition d’une stratégie à court, moyen et long terme.
Celle-ci a finalement été élaborée à travers 3 piliers principaux, dans lesquels sont répartis 22 propositions, dont 6 ont vocation à promouvoir l’utilisation de mobilités “durables”.

Ces 6 propositions intègrent donc le volet appelé “Vitrine des mobilités durables”, qui est l’un des trois piliers de la stratégie générale. Son objectif est de sensibiliser la population et de limiter l’usage de véhicules polluants en centre-ville en menant des réflexions autour de l’optimisation des espaces de circulation urbaine.

La sensibilisation des habitants passerait à la fois par des événements destinés au grand public, comme la “Journée sans voiture” par exemple. Elle passerait également, selon 2 autres propositions, par une offre attractive concernant les mobilités alternatives, en proposant éventuellement une gratuité de certains services, mais également en permettant aux entreprises innovantes dans le domaine des mobilités partagées.

L’optimisation de la circulation est également répartie en 3 propositions complémentaires. Celles-ci concernent par exemple la stratégie de circulation des marchandises commerciales qui semblent devoir être redistribuées plus proprement en centre-ville. Elles concernent également le partage des différents modes de transport, dont les solutions alternatives respectant l’environnement doivent être valorisées. Il s’agirait donc dans cette optique de déployer les bornes publiques de recharges électriques, ainsi que les infrastructures permettant un meilleur usage du vélo.

Si les rencontres citoyennes de la mobilité de Clermont-Ferrand ont défini un certain nombre d’objectifs pour tendre vers une meilleure utilisation des mobilités durables, il est vrai que la communication auprès du public ainsi que des infrastructures prêtes à accueillir des changements de comportements semblent être un incontournable vers la construction des villes de demain.

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

S’il existe 38 villes à travers le monde dont le nom est Paris, s’il existe au moins une Rome sur chaque continent, il y a également 18 villes appelées Strasbourg sur la planète ! Un photographe originaire de la préfecture alsacienne les a recensées.

_ Brève

Si les états ont leur rôle à jouer dans la transition énergétique et contre le réchauffement climatique au même titre que les citoyens, les entreprises ont également une forte incidence sur la situation climatique actuelle.

_ Brève

Les enjeux environnementaux actuels nous concernent tous. Même à plus petite échelle, à celle des particuliers, chacun peut agir en faveur de la protection de l’environnement. C’est ce qu’on appelle la part du colibri. Cette part du colibri, c’est ce petit geste utile localement, mais qui doit être partagée à l’échelle du globe pour avancer ensemble vers une planète plus saine. Nous avons sélectionné ici trois françaises, qui apportent leur part du colibri pour l’environnement, à leur manière et à leur échelle, selon leurs compétences et leurs convictions.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image