Si l’été est chaud, dans les villes le phénomène est bien souvent plus important ! Le bitume sombre et les façades en verre des bâtiments peuvent faire monter la température et créer ce qu’on appelle des îlots de chaleur.



Ainsi, afin d’assurer aux passants de trouver des lieux frais, même dans dans les rues les moins boisées et ombragées, la ville de Paris met à disposition une nouvelle installation depuis le 2 juillet dans ses espaces publics : des îlots frais.



Ce nouveau mobilier urbain est composé d’un toit ombragé et de bancs dont l’intérieur est relié au réseau d’eau froide de la ville. Lorsque la température de l’air est supérieure à 28°C, l’installation innovante est irriguée par l’eau froide à l’intérieur des bancs en béton. Comme par magie, ou plutôt par inertie, la température de l’air autour se rafraîchit alors pour être d’environ 5°C plus basse que l’air ambiant.



Les deux premiers îlots frais ont été installés à la Gare de Lyon, d’autres sont à venir durant l’été près de la Station F et sur les rives de la Seine à l’événement Paris Plages. Ce mobilier est encore en expérimentation et les retours des usagers permettront de déterminer leur efficacité, afin de les modifier pour en améliorer le confort.



Les îlots frais s’ajoutent aux différents lieux de fraîcheur que l’on peut trouver à Paris, comme les espaces verts et boisés, dont certains parcs sont accessibles aussi toute la nuit cet été. La fraîcheur peut aussi se trouver dans des lieux de baignade, des lieux brumisés ou encore dans les bâtiments frais ou climatisés ouvert au public comme les églises, les musées ou les bibliothèques.



Pour ceux qui souhaitent profiter des balades à pied dans la capitale, sans pour autant subir la chaleur écrasante, Paris propose les parcours “fraîcheur” ce sont des itinéraires piétons entre les îlots frais et dans lequel la température est plus basse que dans la plupart des rues.



Vous pouvez retrouvez la carte regroupant toutes les informations sur les zones de fraîcheur à Paris ici.