Ça fait l'actu !

“Merci Simone”, le street-art rend hommage à Simone Veil

Brève
La Rédaction , le 05 juillet 2018
Vous avez peut-être croisé son visage dans les rues en ce début d’année, le portrait de Simone Veil est devenu une œuvre de street-art aux couleurs pop.
Après le décès de Simone Veil le 30 juin 2017 à l'âge de 89 ans, un collectif de street-art s’est créé à Paris pour lui rendre un hommage dans les rues en affichant son visage associé au message “Merci Simone”. La volonté est de faire un “portrait intemporel” de l’ancienne Ministre la Santé ayant fait passer la loi de dépénalisation de l'avortement et l'encadrement légal de l'interruption volontaire de grossesse, rescapée de la Shoah et entrée au Panthéon, avec son mari, ce 1er juillet 2018.

Lumières de la ville avait retracé son parcours en tant que Ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville dans un article que vous pouvez retrouver ici.

Le groupe composé de Julia, Éléonore et Duy-Thien, a voulu “lui dire merci pour les combats qu’elle a mené pour le droit des Femmes, pour l’égalité et la paix entre les sexes, les communautés de culture et les peuples.” comme on peut le lire sur leur site où leur portrait est libre de droit et mis à la disposition de tous sur leur afin de permettre sa diffusion le plus largement possible.


Le collectif a reçu pour son action le “prix des Héroïnes [Extra]ordinaires” de l’association Les Ateliers du Féminisme Populaire. Un prix qui “valorise et met en lumière les luttes féministes, encourager l’effort, récompenser l’audace.” Un beau moyen de rappeler partout dans les rues de France, l’importance de Simone Veil pour le droit des femmes. Car rien n’est définitivement acquis, puisque même si aujourd'hui les luttes de Simone Veil trouvent beaucoup plus de soutien qu’à l’époque où celle-ci a dû lutter, parfois seule, plusieurs dégradations d’affiches ont eu lieu et rappellent le besoin de poursuivre ces combats.

Le groupe a ouvert une vente d’affiches “Merci Simone” sur Ulule pour fleurir les rues de France avec son visage. Il ne vous reste que jusqu’à demain, vendredi 6 juillet, pour commander votre affiche ! Les bénéfices des ventes seront reversés à l'association Féminisme Populaire.

Vous aimerez aussi ...

_ Débat

En été, les températures grimpent ! Rien d’anormal pour la saison estivale, mais depuis quelques années, le thermostat s’enflamme partout sur la planète ! Et avec des anomalies climatiques qui s’accumulent, y compris en Écosse, au Canada touché par la canicule ou bien en Sibérie. Le réchauffement de notre planète n’est plus à prouver. Alors quel avenir pour les villes concernées par les chaleurs extrêmes à venir ?

_ Brève

La chaleur monte en ville avec l’été, et les espaces à l’ombre sont vite saturés. Pour permettre aux habitants de se rafraîchir et de se protéger, en cas d’épisodes de canicule, la ville de Paris installe un tout nouveau genre de mobilier urbain : des îlots frais.

_ Débat

En regardant la carte du Tour de France, on peut vite s’apercevoir de l’absence de passages dans les grandes villes françaises. Si quelques étapes partent ou se terminent en ville, le Tour est un événement à dominante rurale qui invite chaque été à la découverte des sublimes paysages de la campagne française. Mais le vélo n’est pas qu’une pratique sportive, il a aussi vocation à devenir un moyen de transport, une pratique urbaine de plus en plus courante. Alors le Tour ne pourrait-il faire quelques étapes urbaines pour inciter le retour du vélo dans nos villes ?

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image