Ça fait l'actu !

“Merci Simone”, le street-art rend hommage à Simone Veil

Brève
La Rédaction , le 05 juillet 2018
Vous avez peut-être croisé son visage dans les rues en ce début d’année, le portrait de Simone Veil est devenu une œuvre de street-art aux couleurs pop.
Après le décès de Simone Veil le 30 juin 2017 à l'âge de 89 ans, un collectif de street-art s’est créé à Paris pour lui rendre un hommage dans les rues en affichant son visage associé au message “Merci Simone”. La volonté est de faire un “portrait intemporel” de l’ancienne Ministre la Santé ayant fait passer la loi de dépénalisation de l'avortement et l'encadrement légal de l'interruption volontaire de grossesse, rescapée de la Shoah et entrée au Panthéon, avec son mari, ce 1er juillet 2018.

Lumières de la ville avait retracé son parcours en tant que Ministre des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville dans un article que vous pouvez retrouver ici.

Le groupe composé de Julia, Éléonore et Duy-Thien, a voulu “lui dire merci pour les combats qu’elle a mené pour le droit des Femmes, pour l’égalité et la paix entre les sexes, les communautés de culture et les peuples.” comme on peut le lire sur leur site où leur portrait est libre de droit et mis à la disposition de tous sur leur afin de permettre sa diffusion le plus largement possible.


Le collectif a reçu pour son action le “prix des Héroïnes [Extra]ordinaires” de l’association Les Ateliers du Féminisme Populaire. Un prix qui “valorise et met en lumière les luttes féministes, encourager l’effort, récompenser l’audace.” Un beau moyen de rappeler partout dans les rues de France, l’importance de Simone Veil pour le droit des femmes. Car rien n’est définitivement acquis, puisque même si aujourd'hui les luttes de Simone Veil trouvent beaucoup plus de soutien qu’à l’époque où celle-ci a dû lutter, parfois seule, plusieurs dégradations d’affiches ont eu lieu et rappellent le besoin de poursuivre ces combats.

Le groupe a ouvert une vente d’affiches “Merci Simone” sur Ulule pour fleurir les rues de France avec son visage. Il ne vous reste que jusqu’à demain, vendredi 6 juillet, pour commander votre affiche ! Les bénéfices des ventes seront reversés à l'association Féminisme Populaire.

Vous aimerez aussi ...

_ Portrait

Inauguré le 31 janvier 1977, le centre national d'art et de culture Georges-Pompidou n’a pas manqué de faire polémique pour son modernisme apparent, son aspect industriel et ses couleurs criardes.

_ Brève

Dans le bourg d’Ichikawamisato, le délitement des liens sociaux est un enjeu commun à de nombreuses villes de banlieues japonaises. Pour y faire face, un coiffeur local a fait appel à un architecte dans le but de créer une extension ouverte et propice à la rencontre pour sa boutique !

_ Brève

Cette année 2018 a été riche en évènements auxquels nous avons participé. Voici une petite selection d'articles issus de nos rencontres et découvertes lors de ces moments marquants !

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image