Ça fait l'actu !

Nettoyer les trottoirs avec l’eau usée de la piscine municipale !

Brève
La Rédaction , le 17 avril 2018
À Seclin dans le Nord, il a fallu trouver des solutions face à la baisse du budget municipal. Or, pour nettoyer les trottoirs de la ville, une grande quantité d’eau est nécessaire. Le responsable technique de la piscine municipale, Julien Pyck, a donc trouvé en 2017 une solution tout à fait écologique et économique afin de nettoyer les rues plus facilement.
Avec l’obligation pour l’équipement de renouveler régulièrement l’eau qui est utilisée dans les bassins, l’idée est de ne plus jeter l’eau évacuée mais au contraire de la stocker dans de grandes cuves. Ainsi, quand elles en ont besoin, les balayeuses qui nettoient les trottoirs peuvent venir se servir dans ces réservoirs d’une eau semble t-il très peu « dure » ; c’est-à-dire que les différents filtres utilisés s’encrassent beaucoup moins facilement.

Grâce à la réutilisation de cette eau, qui ne pouvait de toutes façons plus être utilisée par la piscine, le service municipal de la propreté estime avoir pu économiser depuis le début du projet près de 91 mètres cubes d’eau ! Alors que chaque commune et territoire essaie d’agir à sa manière en vertu de la transition écologique, Seclin a réussi à trouver une solution inédite, à son échelle certes, mais qui promet de repenser les rapports entres les services, les équipements urbains pour concevoir une ville plus propre et plus écologique, bref plus durable !

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Depuis 2 ans, la ville de Mons-en-Barœul accueille de nouveaux résidents pas comme les autres. Situé en bas des tours du quartier du Nouveau Mons, un poulailler abrite 14 poules pour le plus grand plaisir des habitants. Derrière l’aspect ludique se cache un véritable enjeu : celui de lutter contre le dépôt de déchets dans les rues.

_ Brève

Le sport en ville est une pratique répandu et courante, comme la course à pied ou le vélo … Mais aujourd’hui, des formes d’activités naissent et prennent possession de l’espace urbain en lui attribuant des fonctions nouvelles et innovantes.

_ Brève

Dans la commune d’Orvault, en Loire-Atlantique, un nouveau système d’auto-stop citoyen local a vu le jour. Repenser la place de la voiture au sein de la ville pour trouver une meilleure gestion des flux, voilà le défi que s’est lancé l’association des Ateliers écolo-citoyens avec leur projet CocliquO.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image