Ça fait l'actu !

La plus haute tour en bois de France est à Strasbourg !

Brève
La Rédaction , le 12 avril 2018
Avec ses 11 étages et ses 38 mètres de haut, la tour « Sensations » conçue par les agences KOZ Architectes et ASP Architecture est la plus grande construction de France entièrement en bois. Située dans la ZAC à fort enjeu des Deux-Rives, la tour intègre un écoquartier situé à proximité du Rhin et devrait être livrée en début 2019.
Outre son socle et ses escaliers qui doivent être constitués de béton pour des aspects réglementaires, la tour est entièrement fabriquée à l’aide de panneaux en bois lamellé croisé non traités. En ce qui concerne la structure de poteaux et de poutres, c’est du bois en lamellé collé qui a été préféré. L’ensemble devrait accueillir 146 logements, répartis dans trois plots distincts, dont le plus haut atteindra donc 38 mètres.

Ce bâtiment ainsi que l’écoquartier dans lequel il se trouve s’inscrivent dans l’ambition de la ville d’apporter des solutions concrètes pour la transition énergétique. Bien qu’elle ait coûté 20 % plus cher qu’une construction similaire dans des modes de constructions habituels, la tour Sensations sera très peu énergivore, à raison d’environ 15 kWh/m².

Avec ce projet en bois, Strasbourg lance un message à destination des constructeurs français. Aujourd’hui peut-être plus contraignant en termes de temps et d’argent, la construction en bois pourrait à terme être plus rapide et moins coûteuse. L’expérience peu à peu acquise dans ce secteur permettra en effet de démocratiser ces méthodes. En tout cas pour le moment, Strasbourg ne semble pas perdre du vue son Plan Climat 2030 !



Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Afin de favoriser la mixité sociale, Rennes Métropole a depuis la rentrée mis en place un loyer unique pour tous les logements sociaux !

_ Brève

Vendredi dernier, le Premier ministre Édouard Philippe, le ministre de la Transition écologique, François de Rugy et la ministre des Transports, Elisabeth Born, ont présenté le Plan Vélo du gouvernement à Angers (Maine-et-Loire).

_ Débat

Alors que ce week-end, le 15 et 16 septembre, pour les Journées européennes du patrimoine plus de 24 000 événements seront organisés partout en France pour faire découvrir à tous notre patrimoine, la question de son avenir est toujours aussi prégnante. Comment préserver sans figer ? Comment permettre redonner du sens à un patrimoine sans tomber dans l’extrême de la ville-musée ?

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image