Ça fait l'actu !

Quatre innovations pour réinventer les espaces publics

Brève
La Rédaction , le 11 mai 2018
Les espaces publics sont les lieux de vie, de rencontres et d'échanges de tous les citadins. Il est donc impératif que leur aménagement soit adapté à tous pour pouvoir construire la ville de demain. C'est la raison pour laquelle de nombreuses initiatives et innovations voient le jour chaque année dans ce domaine et agissent de manière bénéfique sur le monde urbain. Suite à notre visite au salon de l'immobilier de Cannes 2018, le MIPIM, nous vous avons sélectionné quatre de ces inventions qui promettent d'agir en faveur d'une ville durable !



Intégrer pleinement les habitants dans la conception des espaces publics



Notre sélection : des chantiers participatifs

A Massy, le quartier du square de Grenoble est un Quartier Politique de la Ville de 1200 mètres carrés. Pour lui redonner un peu de dynamisme, l’atelier RUSCH a mis en place une participation citoyenne à destination des habitants pour qu’ils puissent agir pleinement en faveur de leur lieu de vie. L’atelier RUSCH et le cabinet de paysagistes Sempervirens a proposé des ateliers pendant les 9 mois de projet. Réflexion, fabrication, customisation… les habitants ont participé à toutes les étapes pour la reconquête de cet espace public.

Pour en savoir plus, c’est par ici !


Faire des arts urbains et de la culture un moteur de revitalisation



Découvert au MIPIM : La Rue des Lumières à Evry

Alors que la ville d'Évry mène depuis quelques années de nombreuses interventions pour réhabiliter son centre-ville, les résultats sont mitigés. La cause ? La persistance d'un déficit d'image et d'un manque d'animation pour cette ville qui compte pourtant plus de 50 000 habitants. La « Rue des Lumières » propose une nouvelle approche poétique et fédératrice pour l'émergence d'une identité partagée. Ainsi, de nombreuses perspectives se dessinent pour la construction collective d'un centre attractif et animé pour le territoire d'Évry.

Pour en savoir plus, c’est par ici !


Permettre aux citadins de reconquérir leurs espaces publics



Découvert au MIPIM : la Rue Bordelaise

Rue bordelaise : 20 mètres de large pour 300 mètres de long : creuser une rue de cette envergure dans le centre de Bordeaux ne sera pas sans conséquence. Et c’est d’ailleurs l’ambition de la ville de proposer à ses citadins une « nouvelle centralité ». Depuis la gare Saint-Jean jusqu’à la Garonne, c’est un cadre de vie unique dans la métropole qui devrait se développer. Mobilités douces, grande offre de commerces en rez-de-chaussées… le tout devrait déboucher finalement sur la cité du sport, de la santé et du bien-être en bord de fleuve. Tout un symbole pour une ville qui est reconquise par les piétons !


Proposer du mobilier innovant



Notre sélection : Mobilier dépolluant

La pollution en ville est un fléau bien connu par tous les acteurs qui y circulent quotidiennement. Les aménageurs ont d’ailleurs bien compris que sa réduction s’agissait d’un enjeu de taille pour garantir le bien-être de tous les citadins ainsi que leur santé. Différentes initiatives apparaissent d’ailleurs depuis plusieurs d’années afin de limiter les effets néfastes des gaz polluants dans l’atmosphère urbaine. Par exemple, la start-up allemande Green City Solution a développé un banc, qui servait également de mur végétalisé et anti-pollution !

Pour en savoir plus, c’est pas ici !

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Ces dernières années se sont développées de nombreuses nouvelles manières de déplacement. En particulier, les véhicules électriques sont de plus en plus nombreux sur les routes du monde entier et semblent devenir un moyen de locomotion d’avenir. Mais la Suède va encore plus loin ! Le pays scandinave vient en effet d’inaugurer la première route qui est capable de recharger les véhicules électriques qui l’empruntent.

_ Brève

À Strasbourg en 2016, une nouvelle centrale biomasse a vu le jour. L’objectif de cette centrale est de fournir au réseau de chaleur local une énergie dont la source est entièrement renouvelable, menant l’Eurométropole à 70 % d’utilisation d'énergie propre. Cette usine pourtant, dégage en contrepartie une grande quantité d’énergie sans que celle-ci ne soit réutilisée. Cette énergie perdue désigne ce que l’on appelle l’énergie fatale !

_ Brève

Avec une ouverture prévue en 2021, une nouvelle station de métro devrait voir le jour au terminus de la ligne 4 du métro parisien. Son appellation provisoire est simplement Bagneux, du nom de la commune qui l’accueille. Mais vous pouvez dès à présent choisir le nouveau qui sera donné à ce terminus.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image