Ça fait l'actu !

Des squares sans tabac dans le Nord !

Brève
La RĂ©daction , le 05 juillet 2019
À côté de Dunkerque, la ville de Coudekerque-Branche s’est engagée avec la Ligue contre le cancer pour lutter contre le tabagisme. La ville compte aujourd’hui 4 squares dans lesquels il est désormais impossible de fumer.
Depuis une trentaine d’années, la lutte contre le tabagisme a fait du chemin. Avec la mise en place de l’interdiction de fumer au travail, établie par la loi Evin de 1991, puis en 2007 l’interdiction de fumer dans les lieux publics, un nouveau cap est  franchi ! Ce sont désormais plusieurs villes qui se sont engagées pour éradiquer la cigarette de leurs squares et parcs.

Dénormaliser la présence de la cigarette en ville

Alors qu’en 2017 la région des Hauts-de-France était la seconde région la plus fumeuse de France, la ville de Coudekerque-Branche se lance dans une campagne de sensibilisation avec pour objectif de bannir peu à peu le tabac de ses lieux publics. Ce sont bientôt 5 squares qui ont été labellisés “espaces verts sans tabac” dans le centre-ville. L’objectif ? Éviter d’habituer les enfants à la présence de la cigarette, ce qui peut avoir un réel impact sur leur dépendance future. Mais également, la démarche cherche à limiter le tabagisme passif dans ces lieux dédiés aux jeux et aux enfants. 

Une mesure que la majorité de la population locale a accueilli avec beaucoup d’entrain. Il faut dire qu’elle est peu contraignante et qu’elle adopte une visée pédagogique, plutôt que punitive. En effet, les fumeurs coriaces pris la main dans le sac ne seront pour le moment pas soumis à une contravention, mais plutôt à un avertissement.

La ville du futur sera-t-elle sans tabac ?

Coudekerque-Branche n’est pas la seule ville de France à mener un combat face au tabac. Précurseuse dans la matière, la ville de Nice a interdit la cigarette depuis 2011 sur l’ensemble de ses plages. Début Juin, la ville de Paris annonçait à son tour la création de 52 squares et jardins non fumeurs. 

Derrière une volonté sanitaire, rappelons que la cigarette tue 200 français quotidiennement (selon la Ligue contre le Cancer), se dresse également un autre défi pour les villes ! Les mégots de cigarettes s’entassent dans la plupart des espaces publics : par exemple la ville de Paris ramasse chaque année 2 milliards de mégots (350 tonnes) dans ses rues. 



Une bonne raison de plus de limiter la consommation de tabac dans les espaces publics, afin de protéger à la fois la santé de tous et notre belle planète !

Photo de couverture ©Jlaatz via Pixabay





Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Pollution, bruit et stationnement invasif causés par les voitures, des municipalités décident que c’en est trop. À travers diverses initiatives anti-voiture, elles veulent limiter leur place dans certains espaces urbains avec parfois l’ambition de leur dire adieu pour toujours...

_ Brève

Pour les New Yorkais, cela n’a rien de nouveau mais pour les parisiens, la tendance est récente : passer ses soirées sur les toits devient un passage obligé pour les urbains les plus tendances !

_ DĂ©bat

Les métropoles des pays du Sud, autrefois dit “pays en voie de développement”, ont bien grandi ! Désormais innovantes dans de nombreux domaines et riches en expériences urbaines diverses, qu’ont-elles à nous apprendre ? Comment se transforment-elles et comment nous en inspirer ?

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image