Ça fait l'actu !

Une école d’architecture aide des réfugiés en construisant un avenir commun

Brève
La Rédaction , le 20 novembre 2017
L’école suédoise d’architecture KTH à Stockholm aide 200 migrants à réaliser leur propre habitat dans le but de les aider à s’insérer dans leur nouvel environnement.
Il y a un an maintenant, l’école d’architecture de Stockholm a ouvert une classe à des migrants récemment arrivés en Suède. Plus de 200 étudiants sont désormais impliqués dans le projet de « Self Build City », « Construire sa ville ». Leur but est de penser la façon dont les communautés peuvent construire leur propre rapport à l’architecture. A travers leur apprentissage de l’histoire du pays et de sa construction sociale les étudiants produisent une conception de l’architecture innovante et personnelle. Le professeur Franson, responsable du projet, explique qu’ils travaillent sur une nouvelle forme de réflexion puis de conception.

Grâce à cet investissement de l’école, les étudiants travaillent désormais sur un projet concret de complexe à Knivsta au nord de la capitale. Le bâtiment en bois de trois étages et de neufs appartements est encore en cours de réflexion. Les migrants feront également partie du processus d’assemblage du bâtiment. La plomberie, l’électricité, la peinture ou encore la construction seront réalisés par leurs soins. L’école considère que cet accomplissement sera un excellent moyen pour eux de s’approprier le lieu et le projet.



« Construire sa ville » est également une façon de sensibiliser les citoyens à produire leur propre habitat. Des programmes similaires se développent actuellement un peu partout en Europe comme à Lille ou des migrants ont pu reprendre des études gratuitement à l’université qui les oriente vers des projets professionnels concrets.

Vous aimerez aussi ...

_ Brève

Un petit village japonais s’approche d’une démarche zéro déchet et accueille une brasserie à l’image de ses habitants. Écologique par le recyclage de ses matériaux, cette architecture embrasse l’identité et le mode de vie en économie circulaire de ce lieu de vie.

_ Débat

Les maires des villes de banlieues et des petites communes démissionnent de plus en plus, démotivés par le manque de moyens, lassés par leur surmenage et le manque de considération de l’Etat et des citoyens. Alors comment stopper les démissions ? Comment redonner du sens à l’échelle locale et à cette fonction ?

_ Brève

Alors que cette semaine les élus se réunissent pour le Salon des Maires, la fonction de maire semble encore inaccessible pour beaucoup d'habitants. Comment rendre le politique plus facile à appréhender par les citoyens ?

0 Commentaires

  1. […] Source : lumieresdelaville.net […]

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image