Ça fait l'actu !

Le vélo, l’ascenseur de demain ?

Brève
La Rédaction , le 18 octobre 2018
Et si demain, au lieu de prendre l'ascenseur pour monter les étages d'un gratte-ciel, on prenait le vélo? L'idée prête à sourire et pourtant c'est ce que propose Elena Larriba avec une bicyclette un peu étrange qui propose une alternative aux escaliers et aux ascenseurs, notamment dans les lieux contraints.
Le principe est le même que le vélo, Vyce propose avec son concept de se mouvoir grâce à un bon coup de pédale et donc par la force des jambes. Mais au lieu d'aller à l'horizontale et de parcourir des kilomètres, il s'agit ici de monter toujours plus haut ! Pour cela, le vélo suit des rails verticales accrochées sur les murs ou parois du bâtiment.



Bien sûr l'ascension est facilitée par un système de contrepoids. De plus, le système d'engrenages permet comme les vitesses sur les vélos, de régler l'effort que l'on souhaite mobiliser pour gravir les étages.



Même si l'idée semble saugrenue et qu'elle risque de n'être jamais développée à grande échelle, l'ascenseur et les escaliers restant bien plus pratiques, celle-ci apporte une solution écologique qui permet aux personnes de rester actives dans un système vertical du moindre effort dépendant de l'énergie des ascenseurs. Avec la densité croissante, le modèle de la verticalité se développe. Ce système prouve qu'une réflexion peut être menée sur le sujet et que de nombreuses idées créatives restent à inventer pour repenser celle-ci.

Vous aimerez aussi ...

_ Débat

Pour fluidifier le trafic et pour limiter la pollution, le projet de Loi Mobilité s’intéresse aux transports autoroutiers et aux nouvelles mobilités. Les modes de déplacement plus traditionnels comme le transport en commun, le vélo ou le piéton n’y font que de timides apparitions. Pourtant, le péage urbain proposé questionne l’agencement de toutes les mobilités pour davantage d’inclusivité.

_ Brève

La deuxième version de l’avant-projet de loi mobilité présentée au Conseil d’Etat début octobre a été dévoilée par le média contexte transport et sera soumise au Conseil des ministres début novembre. Mais sur quoi porte-t-elle exactement ? Spoiler : elle mise principalement sur des mesures pour fluidifier le trafic et limiter la pollution.

_ Débat

D'après une récente étude de l’association Familles Rurales, vivre à la campagne incarne la “vie idéale” pour 81% des interrogés. Faut-il vivre à la campagne pour être heureux ? Nous nous sommes questionnés sur les liens entre ces deux univers et comment s'inspirer de la campagne pour plus de bonheur en ville.

Pas de commentaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE


CAPTCHA Image
Reload Image